Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Burn after Reading

de Joel et Ethan Coen - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par Kaze - le 15/12/2014
1ere L, Napoléon,
L'Aigle

Note de la classe (2 votes)


Nombre de visites : 21

Burn after reading

Le film démarre avec le renvoi d’Osbourne Cox (John Malkovich), licencié car il est trop vieux, et remplacé par un plus jeune. Il était employé à la CIA, et, pour s’occuper, décide d’écrire ses mémoires, chose totalement inintéressante comme le lui dit sa femme. Quant à sa femme, Katie (Tilda Swinton), elle n’aime plus son mari, et le trompe avec Harry (George Clooney). Elle songe au divorce et pense que son mari lui dissimule des choses. Elle inscrit donc sur un CD (CD où Osbourne Cox avait commencé ses mémoires) quelques informations, des numéros de compte en banque, et autres archives financières. L’histoire démarrera réellement quand ce CD sera perdu et redécouvert au club de gym où travaillent Linda (Frances McDormand) et Chad (Brad Pitt). Linda est une femme ayant la cinquantaine, obsédée par son corps vieillissant, et sa chirurgie esthétique ; seulement, elle manque d’argent pour la faire. Ce CD, trouvé par Chad, lui donnera l’impression d’une opportunité pour obtenir cet argent. Chad identifiera ce CD comme étant à Osbourne Cox, et tous deux y verront l’occasion d’obtenir de l’agent en échange de ce CD censé contenir des informations top secrètes.
Les acteurs, tous très connus, ont accepté de se rendre ridicule. Que ce soit Tilda Swinton dans son rôle de Katie, où l’on la retrouve dans un rôle de femme égocentrique et vénale (elle prépare tous les bénéfices que pourront lui apporter son divorce tout en déplumant son mari ), Brad Pitt, qui, lui, joue le rôle d’un parfait idiot, complètement fanatique de son vélo, George Clooney dans le rôle de Harry, érotomane paranoïaque qui trompe sa femme, ou encore Frances Mc Dormand, dans le rôle de Linda, elle aussi complètement ridicule, dans son rôle de femme cherchant un compagnon sur les sites de rencontre et totalement obsédée par son âge, et la chirurgie. Ce film est une véritable caricature de la vie américaine, que ce soit la CIA, inutile et inactive à souhait, et également un peu idiote (ils ne comprendront rien à la situation, certes loufoque, du début à la fin du film) ils dissimuleront aussi les corps. Les rendez-vous galants ne sont pas si galants que ça, dans ce film, car ils ont pour unique but de trouver un amant (notamment dans le cas d’Harry) C’est un film caricatural du début à la fin. Il critique aussi les films d’actions (les courses poursuites, ou la roulade complètement inutile d’Harry dans le but de récupérer son pistolet, alors qu’il avait déjà tué Chad). Les frères Coen ont réussi l’exploit de faire jouer les acteurs à contre-emploi, dans une image les dénigrant, notamment Osbourne Cox, qui, dans tout le film, est habillé en robe de chambre, chaussons, et regarde la télé, Tilda Swinton dans le rôle d’une femme détestable, Frances Mc Dormand, scrutée sous tous les côtés lorsque le chirurgien l’observe, les rides visibles, et surtout Brad Pitt, complètement idiot.
Le film provoque bien des rires, avec toutes ses situations comiques (Linda obsédée par son rendez-vous alors qu’elle est à l’ambassade russe, Chad, très malheureux à l’idée de laisser son vélo, ou encore ce qu’a inventé Harry !) Le film dure une heure trente, et passe vraiment très vite, avec tous ses rebondissements, ses scènes comiques et ridicules. l’intrigue peut susciter quelques incompréhensions, mais plaît vraiment ! Un film qui critique la société américaine, avec beaucoup d’humour !