Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Soyez sympa, rembobinez

Michel Gondry - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par Panem - le 01/01/2014
AP critique cinématographique, LPO Mézeray,
Argentan

Note de la classe (12 votes)


Nombre de visites : 20

Soyez sympas, rembobinez Michel Gondry...

De Michel Gondry

Une comédie qui se présente comme une mise en abyme cocasse sur les personnages qui tournent des films suédés c’est-à-dire faits avec les moyens du bord.
4
Les personnages de Jerry (Jack Black) et de Mike (Mos Def) sont deux personnages opposés, du moins au début du film : l’un est irresponsable, au contraire du second.
Le film commence avec une scène montrant Fats Waller, un célèbre pianiste qui aurait vécu dans le vidéo-club dans lequel Mike travaille. S’en suit un plan présentant les deux personnages principaux puis Mr.Fletcher, un personnage secondaire, qui n’est autre que le propriétaire du vidéo-club. Après avoir essayé de saboter une centrale électrique, Jerry se retrouve magnétisé. En se rendant dans le vidéo-club pour voir Mike, il va malencontreusement effacer les bandes magnétiques de toutes les cassettes VHS de la boutique. Afin de pouvoir tout de même louer des films, ils vont devoir retourner ces derniers. Le premier film sera S.O.S. Fantômes qu’ils loueront à Miss Falewicz, une amie proche de Mr.Fletcher. Le tournage du film est un moment humoristique, rempli de gags principalement axés sur le comique de situation : nous pouvons par exemple citer les effets spéciaux faits à l’aide de cannes à pêche et de guirlandes de noël. Vient ensuite le tournage du deuxième film, guère moins hilarant. Il s’agit cette fois-ci de Rush Hour 2. Ils doivent cependant, pour ce film, embaucher quelqu’un, et ce quelqu’un c’est Alma, la sœur un peu disgracieuse mais dynamique d’une employée de laverie. Ils tournent ensuite un autre film, encore un autre et ainsi de suite car les gens sont friands de leurs réalisations. Leur succès est tel qu’ils finissent par faire participer tout le quartier dans un grand film créé par Mike. S’en suit la destruction des films suédés à cause des studios et des droits à la propriété intellectuelle, une série de révélations surprenantes et une fin optimiste.
En résumé nous vous conseillons d’aller voir ce film, véritable moment de cinéma, qui égayera votre journée.