Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Soyez sympa, rembobinez

Michel Gondry - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par naillik - le 27/12/2013
AP critique cinématographique, LPO Mézeray,
Argentan

Note de la classe (10 votes)


Nombre de visites : 11

Soyez sympas, rembobinez

Par Naillik & Vortigern

Quand Jack Black et Mos Def s’unissent, cela provoque un mélange explosif

Dans la ville de Passaic, dans la New Jersey, Mike ainsi que son père adoptif Elroy Fletcher, s’occupent de la petite boutique de location de VHS « Be Kind Rewind ». Mais lorsque Mr Fletcher doit partir quelque jours pour étudier la concurrence, Jerry, un ami de Mike ayant été magnétisé par la centrale électrique de la ville, efface malencontreusement toutes les cassettes de la boutique.
Pour sauver le vidéoclub de la faillite et satisfaire la demande des plus fidèles clients, les deux hommes décident de réaliser eux-mêmes les remakes des films effacés comme SOS Fantômes ou Rush Hour 2 tout en passant par Robocop ou Le roi Lion, devenant ainsi de véritables vedettes locales grâce à leurs films suédés. Cependant l’arrivée du FBI les oblige à détruire les courts-métrages pour non-respect des copyrights, c’est alors qu’ils décident de tourner leur propre film à l’aide des clients de la boutique qui serviront d’acteurs.

Malgré nos recherches sur les différentes scènes du film, nous n’avons pas trouvé de critique défavorable concernant Soyez sympas, rembobinez, il est facile en effet pour tous les âges de l’apprécier et de rigoler.

On aime les scènes comiques qui, même si elles sont brèves, restent pour certaines très rigolotes la plupart du temps (passage de la centrale, tournage des film suédés). Ainsi qu’à la fin du film quand les client de la boutique s’unissent avec l’aide des personnages principaux pour sauver la boutique en tournant un documentaire sur la vie de Fats Waller, jazzman de renommée qui aurait vécu à Passaïc plusieurs dizaines d’années auparavant.

En fin de compte, on peut facilement dire que ce film est globalement drôle et intéressant à regarder pour toute la famille.