Lycéens et apprentis au cinéma en Basse-Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Basse-Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Soyez sympa, rembobinez

Michel Gondry - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par 61200 - le 28/12/2013
AP critique cinématographique, LPO Mézeray,
Argentan

Note de la classe (8 votes)


Nombre de visites : 253

Attention patate chaude : Soyez sympa,rembobinez Michel...

Soyez sympas, rembobinez de Michel Gondry

Jack Black, Yasiin Bey et Danny Glover réunis dans une comédie : le lancement d’un nouveau principe de film : le film suédé.

Le film s’annonce plutôt bien, mais l’est il vraiment ?

Tout commence avec un court-métrage réalisé par les deux acteurs principaux qui résument la vie de Fats Waller (un pianiste de jazz célèbre dans les années 80, mort tragiquement dans un train).

On fait ensuite la rencontre des deux personnages principaux du film, l’un beaucoup plus calme que l’autre qui sera néanmoins le protagoniste mythique de ce film, avec son caractère vraiment particulier car un peu paranoïaque .
Jerry (Jack Black) veut détruire une centrale électrique pour « empêcher le gouvernement de leur envoyer des ondes » mais le sabotage tourne mal et Jerry devient électromagnétique, ce qui a pour effet d’effacer les cassettes VHS de la boutique dans lequel travaille son ami Mike .
C’est à partir de là que commence une aventure rocambolesque pour les deux amis qui s’aperçoivent que les film ont été effacés . Pour ne pas condamner à la fermeture le magasin de location de cassettes de M.Fletcher (le père adoptif de Mike) , les deux amis se lancent dans la production de petits films qu’ils nomment films suédés, ils font des reprises de films d’anthologie comme SOS fantôme, King Kong...
Mais les producteurs de cinéma ne sont pas d’accord et font appel au FBI pour détruire toutes les cassettes.
Maintenant sans film, les deux amis vont créer un nouveau film qui résume la vie de Fats Waller avec la participation de leurs amis et des habitants du quartier, tous bénévoles. Le film s’achève sur le visionnage de leur film avant qu’ils ne soient expulsés de la boutique de M.Fletcher .

En conclusion ce film peut se regarder un dimanche soir mais ne mérite pas le déplacement au cinéma , son humour n’est pas tellement abouti. Toutefois la production des films suédés nous montre l’envers du décor des tournages de films et nous permet de comprendre un peu l’univers du cinéma.