Lycéens et apprentis au cinéma en Basse-Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Basse-Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Morse

Tomas Alfredson - Suède - 2009

Critique publiée par kurtcobain - le 14/03/2014
AP critique cinématographique, LPO Mézeray,
Argentan

Note de la classe (7 votes)


Nombre de visites : 257

MORSE, un film de vampire pas comme les autres.

Oskar n’est pas un enfant comme les autres. Il est harcelé à l’école et il n’a pas beaucoup d’amis. Il collectionne les articles de journaux sur les crimes pour trouver un moyen de se défendre face au harcèlement dont il est victime. Un jour alors qu’il est en bas de son immeuble, il remarque que de nouveaux voisins sont arrivés. Mais pourquoi ont-ils déménagé en pleine nuit ?

Ce film est original par rapport aux autres films modernes de vampires : le vampire est un enfant, il a déjà vécu plusieurs centaines d’années. Ce n’est pas un film à gros budget américain, ce film est suédois. C’est une histoire d’amour entre un vampire et un enfant (comme quoi l’amour n’est pas réservé aux adultes). C’est une histoire d’amour poétique et hors du commun. L’ambiance du film est froide à cause de la neige qui domine dans le film, cette neige crée également une ambiance inquiétante puisque la neige étouffe tous les bruits.
Thomas Alferdson a choisi des enfants pour son film. Grâce au maquillage, le réalisateur arrive à trasformer le visage d’une enfant en celui d’une femme. Cela donne un effet dérangeant. Les vampires sont souvent seuls et ont une soif de sang éternel, cela n’a pas changé à travers toutes les époques sauf dans Morse film dans lequel Eli, seule et exclue, trouve un compagnon.
Les deux personnages principaux Oskar (Kare Hedebrant) et Eli (Lina Leanderson) jouent très bien leurs rôles : c’est un très bon casting. Les deux personnages sont opposés l’un à l’autre : Eli est un vampire, Oskar est un humain, Eli est brune et elle a confiance en elle alors qu’ Oskar est blond et il est peu sûr de lui.
Dans ce film nous retrouvons les particularités des vampires : ils ne s’exposent pas au soleil sinon ils s’enflamment, ils ne ressentent pas le froid, ils dorment la journée, ils ont une force surhumaine... Il n’y a pas de fantaisie comme le vampire qui brille dans Twilight ou le vampire qui sort en pleine journée dans Dracula de Coppola mais ce film reste un film moderne : il n’y a pas de douves ni de cercueils.

Morse est un film à voir, il est très bien réussi grâce au bon jeu des acteurs et à cet amour touchant entre un vampire et un enfant humain. Morse est un film moderne mais qui garde des éléments essentiels sur les vampires. Ce film est fascinant et assez inquiétant à cause de son ambiance lente et froide. On n’en ressort pas indemne. Le harcèlement est important dans ce film. Face à tant de violence, nous prenons parti pour le vampire face aux harceleurs humains.