Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Morse

Tomas Alfredson - Suède - 2009

Critique publiée par JulesD - le 15/03/2014
AP critique cinématographique, LPO Mézeray,
Argentan

Note de la classe (9 votes)


Nombre de visites : 327

Morse, un mélange de films de vampire et d’amour

Morse est un film de vampire réalisé pas Tomas Alfredson en 2008. Ce film raconte l’histoire d’un petit garçon blond nommé Oskar. Souffrant de harcèlement dans sa classe, il rencontre sa nouvelle voisine, Éli, plus ou moins étrange, qui ne sort que la nuit et qui dégage une odeur bizarre. Une grande amitié puis de l’amour se forment alors entre les deux enfants.
On peut juger que ce film, par cet amour singulier, a un aspect positif. Même si il a du mal à se mettre en route, c’est lors de la première « extraction » de sang que film devient intéressant. En effet, le réalisateur nous plonge dans une intrigue plein de suspense et de rebondissements avec les deux jeunes acteurs qui jouent très bien leurs rôles. Le film propose des plans intéressants . On a pas mal de scènes qui se répètent comme celles du vampire qui « prélève » le sang des ses victimes. Ce film se passe dans peu de lieux, un parc, un immeuble et une piscine municipale et les scènes principales se passent généralement la nuit. Ces scènes sont orchestrées par des musiques intrigantes. On peut dire que les personnages ne sont pas nets que ce soit Oskar ou le vampire. Au cours du film, on voit que Oskar est amoureux d’Éli, c’est d’ailleurs grâce à elle qu’il est sauvé dans la piscine vers le fin du film et qu’il sort enfin de la spirale du harcèlement. On voit que les deux amis ne se quittent plus car Oskar emmène Eli pour la garder en vie.
Pour conclure, si vous aimez les films qui sont ancrés dans l’univers des vampires, ce film est fait pour vous. Il est le meilleur film de vampire bien mieux que Nosferatu de Murnau ou Le Bal des vampires de Polanski. Ce film mélange sentiments amoureux et vie d’un vampire. En mettant plus de sentiments dans ce film, Alfredson cherche à attirer un plus grand nombre de spectateurs avec des sujets qui sont d’actualité comme le harcèlement ou le droit à la différence.