Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Detonateur (Le)

court-métrage d’Andreas Samland - Allemagne - 2004

Critique publiée par macha - le 03/01/2015
AP critique cinématographique, LPO Mézeray,
Argentan

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 16

Le détonateur, un court-métrage d’Andréas Samland

Alors que le gouvernement veut fermer les jardins ouvriers de la ville de Berlin, un retraité et un jeune révolutionnaire s’allient pour leur sauvegarde. C’est un court-métrage qui rassemble clichés allemands, humour décalé et sujets sensibles ...

A Berlin, en Allemagne , le gouvernement décide de construire une autoroute. Pour ce faire, les jardins ouvriers de la ville doivent impérativement être supprimés. S’opposant totalement à la destruction de son jardin qu’il possède depuis plus de 20 ans et qui a une grande valeur sentimentale pour lui, un retraité nommé Kupke décide de rester jusqu’au bout pour montrer qu’il est contre ce projet. A l’arrivée des ouvriers chargés de déblayer les terrains , ceux-ci découvrent une BOMBE sur le terrain de Kupke. Ce dernier menace de la faire éclater si son jardin lui est retiré. Son voisin, un jeune punk révolutionnaire, rejoint Kupke . L’entente n’est , au début, pas au rendez-vous entre les deux hommes de deux générations différentes mais, très vite, ils trouvent un terrain d’entente. Leurs histoires personnelles les rapprochent . Pendant qu’ils résistent à la police , celle-ci essaie par tous les moyens de les maîtriser pour ne pas qu’ils fassent exploser la bombe mais toutes leurs tentatives échouent . Jusqu’au déclic.

Ce court-métrage démontre en seulement 29 minutes, que deux personnes totalement différentes peuvent trouver un terrain d’entente. Il montre aussi, toujours en restant dans l’humour et l’autodérision, les nombreux clichés sur les Allemands. Malgré ce côté comique, il met aussi en avant les problèmes les conflits qui peuvent régner au sein d’une même société et les problèmes intergénérationnels. Ce film ne prend donc pas un côté documentaire. Il fait passer ses idées en toutes simplicité et légèreté, tout en étant émouvant et drôle.

Ce court-métrage est très simple, sans effets spéciaux. Il comporte, quand il y en a besoin, des gros plans sur les principaux personnages ce qui permet de faire passer leurs émotions. Nous sommes toujours mis au cœur de l’action, comme si on devait prendre parti pour Kupke lorsque l’on sait pourquoi il est tant attaché à ces jardins . La chute de ce film est aussi surprenante qu’hilarante.