Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Morse

Tomas Alfredson - Suède - 2009

Critique publiée par melle61 - le 15/03/2014
AP critique cinématographique, LPO Mézeray,
Argentan

Note de la classe (11 votes)


Nombre de visites : 19

LAISSEZ-VOUS TENTER !

Morse est l’adaptation d’un roman par Thomas Alfredson. Ce film raconte la passionnante histoire d’amour entre Oskar et Eli. Oskar est un enfant renfermé, harcelé par ses camarades et rempli de désir de vengeance, contrairement à Eli qui est une fillette mystérieuse, étrange mais très sûre d’elle-même. On découvrira lors de ce film comment ces enfants vont vivre leur histoire malgré leur personnalité différente et la nature inconnue d’Eli.

La qualité de ce film repose essentiellement sur l’incroyable performance de ces deux jeunes acteurs : Kare Hedebrant et Lina Leandersson. Ces acteurs apportent de la fraîcheur au rôle du vampire généralement interprété par des adultes. C’est aussi là qu’est tout l’aspect choquant du film : la violence réalisée par les enfants. Ce film est aussi terrifiant car le film montre un vampire ancré dans le monde urbain et vivant, au quotidien, très proche des hommes. De plus, le film peut être choquant par la violence de certaines scènes : alors âmes sensibles s’abstenir. Le film présente cependant une autre facette : il est touchant. L’amour inconditionnel des enfants et leur protection mutuelle apportent cette touche sans tomber dans la naïveté Twilight.

De plus, Morse garde de ombreux aspects du mythe du vampire tout en lui apportant de la modernité. On peut remarquer de nombreuses similitudes avec Le Bal des Vampires de Roman Polanski comme le paysage de neige, le vampire qui ne sort que la nuit, qui perd la sensation de froid et ne vieillit pas. Mais aussi de grandes différences : on ne retrouve pas le château et le monde bourgeois de l’univers de Polanski

Ce film vous présentera donc une histoire d’amour vampirique mêlant le terrifiant et le touchant.