Lycéens et apprentis au cinéma en Basse-Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Basse-Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Lisa

de Lorenzo Recio - France - 2007

Critique publiée par Christine - le 25/03/2015
Première Pro SAPAT, LPA Alençon,
Alençon

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 251

Affiches Lisa

Dans le cadre des ateliers artistiques organisés autour du court-métrage Lisa de Lorenzo Recio, les élèves de Première SAPAT du lycée agricole Auguste Loutreuil d’Alençon ont réalisé des affiches en s’appuyant sur les motifs symboliques et dramatiques contenues dans le film.

Commentaire de la classe sur le déroulement de l’atelier :

L’atelier story-board autour du court-métrage Lisa, réalisé par Lorenzo Recio, nous a plu et vivement intéressées.
Grâce à l’intervention de Lorenzo Recio, nous avons compris ce qui l’a poussé à réaliser son court-métrage et découvert les origines du film. Il nous a expliqué qu’il s’était inspiré de différents contes que nous n’avions pas tous repérés dans le court-métrage. En effet, si nous avions toutes remarqué la référence à Alice au pays des Merveilles, nous n’avions pas relevé les éléments renvoyant aux autres contes (Barbe-Bleue, Le petit Poucet, Peter Pan...). Il nous a également présenté la façon dont on créait un film : on ne s’imaginait pas que cela représentait autant de travail et de temps, d’autant plus pour un court-métrage.
A travers l’intervention de Lorenzo Recio, nous avons ressenti qu’il était réellement passionné par son métier. Nous avons aimé qu’il prenne le temps de nous expliquer les choses et qu’il nous laisse nous exprimer. Nous avons également apprécié qu’avant de participer à la pratique autour du story-board, il y ait ce temps d’échanges durant lequel il a répondu à nos questions. Cela a été pour nous un vrai moment de partage : nous nous sommes senties libres d’intervenir quand on le voulait. Les réponses que le réalisateur nous donnait étaient toujours complètes. Nous avons bien compris ce qu’était le surréalisme grâce aux exemples concrets qu’il nous a montrés : affiches de film comme celle de Cet obscur objet du désir de L. Buñuel, tableau de S.Dali (la Persistance de la mémoire) et plan de l’oeil du film de Buñuel, Le chien andalou... De plus, c’était intéressant de découvrir les choix qu’il a pu ou dû opérer pour ce film comme celui de la maison : sa volonté d’en avoir une de style américain, isolée, avec la présence d’éléments naturels (champs, étang), l’impossibilité d’en trouver une en bois... De même, nous avons été surprise quant à la difficulté d’utiliser des animaux sur un tournage (lapin et chat) : le prix élevé pour le dressage, la nécessité d’animaux en double...
En ce qui concerne la partie pratique, nous nous sommes senties bien encadrées. Nous avons compris l’utilité du story-board et l’importance du montage pour un film. Nous avons également appris à quoi correspondaient les différents mouvements de caméra. Pendant la pratique, le réalisateur a su nous rassurer quant au fait que nous n’avions pas besoin de réaliser des œuvres d’art et d’être douées en dessin. Nous avons trouvé l’exercice assez simple même si parfois nous avons fait des erreurs dans les raccords (images à l’envers) qui ont pu être corrigées au moment du montage. A la fin, « c’était trop cool » de voir ce que nous venions de réaliser !

Affiches réalisées en classe