Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Match Point

Woody Allen - Etats-Unis - 2006

Critique publiée par celiandre - le 14/01/2016
BTS AEA, LP GIEL Don Bosco,
Giel-Courteilles

Note de la classe (3 votes)


Nombre de visites : 9

Un destin, une chance

Le film se nomme "Match Point". Il a été réalisé par Woody Allen en 2005. Les principaux acteurs sont Scarlett Johanson (Nola), Jonathan Rhys Meyers (Chris), Emily Mortimer (Chloé) et Matthew Goode (Tom). En quoi ce film nous montre que la chance peut changer une vie ?
Woody Allen a choisi de traiter trois thèmes dominants dans ce film : la chance, l’amour et l’ascension sociale. ces thèmes sont abordés à travers quatre destins qui s’entrecroisent. Tout ce joue autour de l’acteur principal, Chris, qui en rencontrant le fils d’un homme appartenant à la haute bourgeoisie et au monde des affaires, va connaitre une ascension sociale. Il va rencontrer la sœur de cette homme et l’épouser ce qui va lui accorder une place dans l’entreprise familiale. Mais l’histoire d’amour se complique, lorsque Chris fait la connaissance de la fiancée de son beau frère pour qui l’attirance est inévitable. Une liaison secrète entre ces deux personnages, ce trio va être au cœur de l’histoire et va mener Chris à prendre une décision qui déterminera toute sa vie.
Tout d’abord, à travers la première scène du film, Woody Allen fait allusion à la chance par le biais d’une partie de tennis, le choix du cadrage nous montre uniquement le filet et les échanges de la balle. Nous ne voyons pas de joueur. 0 al fin de cette scène, la balle frôle le filet mais passe quand même de l’autre coté. Cette scène oblige le spectateur à se poser la question de l’importance de la chance dans la vie ce qui constitue la trame du film.
Ensuite l’ascension sociale est également au cœur du film, notamment dans la scène de l’opéra où Chris rejoint la famille Hewett. En s’intégrant à la famille, Chris va apprendre les codes de la bourgeoisie car l’opéra est une habitude culturelle et un rituel social pour eux. La loge appartient à la famille ce qui nous illustre leur richesse. Le nouveau statut social de Chris va l’obliger à faire un choix déterminant.
De plus, le hasard, ligne conductrice du film est représenté par les rencontres de Chris et Nola. Notamment, dans la scène du musée où Chris en voulant rejoindre sa femme tombe sur Nola, qu’il ne voyait plus à son grand désespoir ce qui va relancer leur relation. 0 chaque scène de rencontres inattendues de Chris et Nola, l’opéra "Una furtiva lagrima" de Giuseppe Verdi résonne en fond ce qui nous rappelle encore une fois le rituel sociale des Hewett.
Enfin, tous ces éléments sont réunis dans une scène, lorsque Chris rencontre pour la première fois Nola qui joue au ping-pong. Le hasard qui mène Chris dans cette pièce, le jeu qui fait partie intégrante du film et l’amour qui le submerge dès qu’il voit Nola.
Ce film représente l’apogée de la carrière de Woody Allen. L’intrigue nous tient en haleine tout au long du film. Durant le film, le spectateur ne s’attend pas à de tels rebondissements surtout la fin qui représente une surprise absolue. Il faut voir ce film qui réunit plusieurs publics car il englobe plusieurs genres.