Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Sentiers de la gloire

Stanley Kubrick - Etats-Unis - 1957

Critique publiée par Clara24 - le 21/01/2018
Seconde 510, Lycée Le Verrier,
Saint-Lô

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 4

« Les Sentiers de la Gloire » est une œuvre de...

« Les Sentiers de la Gloire » est une œuvre de Stanley Kubrick sortie en 1957 parlant de la première guerre mondiale.
Ce long métrage parle de la différence des conditions de vie entre les généraux et les soldats, comment les généraux traitent les soldats pour aller combattre alors que eux mêmes n’ont presque jamais combattu, par exemple le Général Mireau est déjà allé se battre alors que le général Broulard n’y est jamais allé, et pendant le temps ou les soldats meurt de froid et de fin dans les tranchées en pensant à leurs femmes et leurs enfants, les généraux font un bal avec un grand banquets avec leurs femmes. C’est pour cela que cette super production n’est pas sortie en France plus tôt car à ce moment c’était la guerre d’Algérie et que ce film montre comment sont les généraux envers leurs soldats comment il les déshumanisent, pour qu’ils deviennent de vrais machines à tuer et qu’ils n’aient plus peur de la mort et cela montre aussi que la véritable guerre n’est pas contre les allemands mais elle est entre les soldats et leurs généraux.
Dans ce long métrage il y a beaucoup de travellings, par exemple dans la scène ou le colonel Dax avance dans la tranchée avant d’aller au combat, au fur et à mesure qu’il avance il y a de plus en plus de fumée et de bombardements, on a l’impression que c’est le couloir de la mort, un peu comme dans la scène où les soldats se font exécuter ils avancent au milieu de leurs camarades, et de leurs supérieurs qui sont situés de part et d’autres comme si les braves hommes arrivés à la fin du couloir de ce fameux couloir, je trouve que c’est très bien car ça nous met dans l’ambiance de l’époque de la seconde guerre mondial.
Dans cette long métrage on connaît déjà la fin mais on pourrait croire que le dénouement va changer grâce au Colonel Dax mais les soldats vont quand même se faire exécuter car ils sont accusés de lâcheté par le général Mireau alors que c’est lui qui a donné l’ordre d’abattre la Fourmilière alors que c’était impossible sans une perte d’hommes inconsidérable.
En conclusion je conseille ce chef d’œuvre car il est émouvant et montre le point de vue du réalisateur face à l’horreur de la guerre, il montre aussi comment les supérieurs essayent déshumaniser les hommes,pour que les soldats deviennent de vraies machines à tuer mais ils sont avant tout des hommes, ils ont des sentiments.