Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Sentiers de la gloire

Stanley Kubrick - Etats-Unis - 1957

Critique publiée par Léna - le 21/01/2018
Seconde 510, Lycée Le Verrier,
Saint-Lô

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 5

Critique sentiers de la gloire

Les Sentiers de la Gloire est un film de Stanley Kubrick, produit en noir et blanc comme beaucoup d’autres de guerre, il est sorti en 1957 et a été interdit de projection en France, sûrement à cause du fait qu’il dénonce les conditions déplorables de la guerre et la déshumanisation des hommes, alors que la guerre d’Algérie avait lieu à ce moment-là.
A vrai dire, quand on voit ce chef-d’œuvre, on en sait déjà l’aboutissement. Kubrick nous donne beaucoup d’indices comme le début ou l’on peut entendre la Marseillaise qui sonne tonitruante grâce aux percussions rajoutées et qui déraille à cause d’une fausse note. On peut s’imaginer que c’est l’armée française qui est fière et qui malheureusement échoue lors d’une attaque qui s’avérait impossible et se retrouve à devoir fusiller ses propres soldats pour « montrer l’exemple ». On s’aperçoit que l’intrigue est basée sur l’échec de l’attaque et ce qui s’en suit. Le colonel Dax va tout faire pour défendre ses trois soldats et essayer de les faire échapper à une mort injuste et prématurée.
Le style Kubrick est facilement reconnaissable dans plusieurs scènes, notamment dans celle du procès ou les trois soldats assis sur leur chaise sont emprisonnés par un cercle au sol ou bien encore lorsque Dax est assis et qu’il y a l’ombre des carreaux de la fenêtre qui donne l’impression qu’il est emprisonné et qu’il n’a aucun pouvoir. Dax est selon moi le personnage principal de cette œuvre. Colonel de la 701 ème compagnie, il va avoir pour ordre de prendre « La Fourmilière » qui est une tranchée tenue par les allemands. Comme beaucoup d’autres de ses personnages, Kirk Douglas joue Dax qui est un peu le « mauvais garçon » qui ne suit pas les règles et va se rebeller. Kirk Douglas va interpréter un personnage courageux et humain à qui on s’attache assez facilement.
Kubrick à produit un véritable chef-d’œuvre par ses façons de filmer ingénieuses comme des longs travellings ou encore des caméras posées au sol ce qui donne un point de vue non humain et donne un aspect aux scènes qui nous laisse interpréter l’avis de Stanley Kubrick. Les sentiers de la gloire est pour moi le meilleur film de guerre que j’ai vu et je le conseille vivement.