Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Soyez sympa, rembobinez

Michel Gondry - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par MadMan - le 16/12/2013
Seconde 505 , Lycée Le Verrier,
Saint-Lô

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 50

Soyez-sympas,rembobinez

Soyez-sympas, rembobinez.

Soyez-sympas , rembobinez , est une comédie dont l’histoire raconte la vie de Mike et Jerry . Elle déroule non loin de New-York dans sa banlieue plus précisément à Passaic . M.Fletcher tient un vidéoclub dans cette ville , mais tous les films sont sur VHS . M.Fletcher part pour espionner un vidéoclub de New-York et laisse Mike son fils adoptif s’occuper du vidéoclub . Avant de partir il laissas une seule instruction à Mike qui est de ne pas laisser Jerry entrer dans le vidéoclub . Jerry veut saboter une centrale électrique d’une manière peut conventionnelle et il en subit les conséquences . Mike a fait une seule erreur qui est de laisser entrer Jerry dans le vidéoclub et un problème survient et les amis sont dans l’obligation de refaire tous les films avec leurs propres moyens .
Michel Gondry a recruté des stars comme ; Jack Black , Dany Glover et Mia farrow qui sont des acteurs et Mos Def qui est rappeur . Dans cette production des figurants débutants jouent leur propre rôle . Le mélange d’acteurs professionnels et de débutants est en accord parfait avec l’histoire de cette comédie .
Cette production reste logique et ordonnée sans déviation inexpliquée . Les deux premières minutes du film sont un résultat étonnant . Chaque comédien joue bien le rôle de chaque personnage et l’on peut tout de suit mettre des images ou des mots sur les personnalités de chaque protagoniste . A chaque péripétie on se demande comment vont-ils faire pour sans sortir . Des idées plus loufoques les unes que les autres nous font rire . La débrouillardise des personnages semble spontané et c’est celle qi’il nous fait rire . Les objets ou les décors et même les déguisements semblent tellement peu réalistes que l’on ne s’attend pas à ce résultat à la fin de chaque reprise . L’histoire peut être réaliste que ce film nous fait même réfléchir sur comment les personnages vont faire pour telle ou telle chose . Une histoire qui tient la route et reste logique du début à la fin , des clichés des années 30 donc la période où a vécu Fats Waller . Les clichés sont surtout portés sur le racisme car dans tous les pellicules des années 30 les noirs étaient joués par des blancs maquillés mais dans cette production on joue sur ces clichés . Les reprises de Mike et Jerry sont des films « suéder » ce qui veut dire que les grandes lignes directrices sont les mêmes mais la manière de création et complètement différent . Tout le déroulement de l’histoire nous rappelle de grands films qui nous ont marquer comme « Ghostbuster » , « Rush Hour » , « Robocop » ou « Miss Daisy et son chauffeur » . Cette comédie a une fin inattendue et nous montre une leçon de vie .