Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Soyez sympa, rembobinez

Michel Gondry - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par glucinasec - le 12/12/2013
Seconde 505 , Lycée Le Verrier,
Saint-Lô

Note de la classe (1 vote)


Nombre de visites : 33

Soyez Sympas, Rembobinez

Dans une petite ville dans la banlieue de New-York, le vidéo club de Mr. Fletcher a des problèmes. Mike et Jerry essaient de sauver le magasin tandis que Mr. Fletcher négocie avec la mairie car elle souhaite démolir le bâtiment. Les deux meilleurs amis, en l’absence de Mr. Fletcher, s’occupent du magasin. Mais suite à un sabotage raté, Jerry magnétise toutes les cassettes. Ils doivent maintenant trouver une solution avant que Mr. Fletcher ne revienne et ne découvre la nouvelle.

Jack Black (Jerry) offre une sublime performance aux côtés de Mos Def (Mike) plus sérieux et moins dingue mais tout aussi joyeux. Jack Black impose son charisme dans ce rôle fait pour lui avec, comme acolyte, Mos Def qui donne un certain équilibre au long-métrage. Ce duo de musiciens nous emmène à travers le film dans un monde totalement différent comparé à ce que l’on peut attendre de ce type de film, allant même vers le dessin animé ou le cartoon.

La diversité de style cinématographique est la touche du réalisateur, Michel Gondry. Ayant été musicien et auteur de bandes dessinés, de clips ou de publicités, il a permis au film d’avoir une autre ampleur à travers ses différentes expériences. Il apporte un autre regard qu’un simple réalisateur ce qui ajoute une diversité dans tout ce qu’il imagine, pouvant faire la différence entre un bon film et un chef d’œuvre. Il a laissé place, sur quelques scènes, à l’improvisation des acteurs et a laissé des « défauts » visibles pour montrer son mécontentement envers les blockbusters hollywoodiens. Il préfère un film plus naturel, parfois mal fait sur quelques scènes mais avec une vrai sincérité visible, alors que les gros budgets refont plusieurs fois certaines scènes pour qu’elles soient parfaites mais le spectateur voit l’artifice de la scène où rien n’est laissé au hasard, sans aucun naturel des acteurs. A l’inverse, Soyez Sympas, Rembobinez a une vraie âme et une sensibilité propre au réalisateur, Michel Gondry.