Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Soyez sympa, rembobinez

Michel Gondry - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par camino - le 12/12/2013
Seconde 505 , Lycée Le Verrier,
Saint-Lô

Note de la classe (2 votes)


Nombre de visites : 72

Soyez Sympas, Rembobinez

A Passaic dans le New Jersey. Mike et Jerry, deux caractères opposés se retrouvent face à un problème qui les concerne tous les deux. Après l’effacement par Jerry des cassettes du magasin dont Mike est employé, le duo décide de les « suèder » (improvisation de remakes en très peu de temps). Mais pendant ce temps, Mr Fletcher cherche à sauver l’immeuble qui risque d’être démoli.

L’histoire est basée principalement sur la vie d’un célèbre jazzman, Fats Waller.
Le jeu des acteurs est plutôt convenable, comme celui de Jack Black, qui interprète le rôle de Jerry, c’est-à-dire une personne agissant sans trop réfléchir.
On distingue également bien les différences de caractères entre les deux personnages (Mike et Jerry). Les deux acteurs sont musiciens, ce qui les rapproche encore plus de leurs personnages étant donné qu’ ils sont capables d’improviser, ce que les musiciens ont pour habitude de faire (surtout Mos Def, qui est rappeur).

Pour ce qui est des longs métrages qu’ils « suèdent », ils sont particulièrement bien imaginés, les idées que les personnages avaient pour se rapprocher le plus possible des versions originales étaient satisfaisantes. Ils arrivent à faire des choses ressemblantes avec beaucoup moins de moyens ce qui n’est pas facile quand on n’a jamais tourné, produit de courts métrages auparavant.

Tout commence en nous présentant un plan large de Passaic avec comme arrière-plan New York. Tout en nous guidant on nous emmène vers le dessous d’un pont, dans une ruelle où l’on peut voir les deux acteurs dessiner le visage de Fats Waller sur un mur avec comme slogan le nom du vidéo club « Be Kind Rewind ».
L’un des personnages, Jerry, vit dans une caravane, ce qui nous montre que la banlieue dans laquelle ils vivent est pauvre.
Quelques scènes sont comiques alors que d’autres nous touche plus facilement. Surtout quand l’on voit l’investissement des personnages dans chaque scènes qu’ils tournent.
On nous présente deux points de vue ; celui de Mr Fletcher cherchant à sauver son immeuble et celui de Mike et Jerry qui eux, veulent réparer leurs erreurs, ou plutôt celle de Jerry et alors sauver le magasin. Nous pouvons dire que c’est une mise en abîme.

Sachant que le réalisateur est Michel Gondry et qu’il a fait des cartoons auparavant, le duo Mike et Jerry peut très vite nous faire penser à un autre duo de cartoons célèbre, celui de Tom et Jerry. Mais il a aussi tourné des clips vidéos, notamment pour la musique, nous ramenant aux musiciens auxquels nous avons affaire.