Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Soyez sympa, rembobinez

Michel Gondry - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par AkuRoku03 - le 16/12/2013
Seconde 505 , Lycée Le Verrier,
Saint-Lô

Note de la classe (1 vote)


Nombre de visites : 18

La passion de Michel Gondry est immense pour...

La passion de Michel Gondry est immense pour les films dits « suédés », c’est-a-dire des reprises de films déjà existantes mais avec des moyens amateurs. Dans Soyez sympas, Rembobinez, Gondry se fait plaisir en mettant en avant ce genre de films faits maison. Le film raconte l’histoire d’un employé de video-club et son ami, Jerry (Jack Black) et Mike (Mos Def) qui, accompagnés de leur patron Mr Fletcher (Danny Glover), tentent de sauver leur commerce des industries qui cherche a détruire leur lieu de travail. Le synopsis ne montre pas un film original, car le sujet a déjà était traité dans de multiples films. C’était sans compter avec l’imagination de Michel Gondry au service du long-métrage. Soyez sympas, Rembobinez avec son arrière-goût de nostalgie, surprend et est un film purement original. Car lorsque Jerry efface par mégarde tout les cassettes du video club, les deux compères vont s’allier pour filmer eux même toutes les films qui manquent.Arrive alors le caractère propre du long métrage : l’hommage aux films suédés, passages hilarants dans lesquels Jack Black et Mos Def semblent s’éclater à faire des parodies des classiques comme 2001,Robocop et SOS Fantomes. Ces parodies font la force du film car le cénario est simple. Cette oevre se passe dans un univers fantastique et enfantin, jusqu’au moment où la réalité les ramène dans la vie réel. Même si Mike et Jerry, et la petite ville de Paissaic, se sont unis sur un suject commun, le video-club est déstiné a être démolit