Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Soyez sympa, rembobinez

Michel Gondry - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par Loiui - le 16/12/2013
Seconde 505 , Lycée Le Verrier,
Saint-Lô

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 36

Critique du film Soyez Sympa, Rembobinez

Soyez Sympas, Rembobinez , film de Michel Gondry, tourné à Passaic dans le New Jersey près de New York, dans lequel on retrouve le duo de Jack Black et Mos Def les deux protagonistes. Mike et Jerry doivent sauver le vidéo club de Mr Fletcher. Malheureusement toutes les VHS sont effacées par Jerry qui avait essayé de saboter une centrale électrique la veille. Pour pouvoir satisfaire leur clients, les deux amis décident de « suéder » leurs marchandises avec leurs moyens.
Au début, Mr Fletcher part en train à New York pour espionner un magasin de DVD depuis la fenêtre d’un appartement grâce à des jumelles, comme un agent secret des années 70. La première bande « suédé » de Mike et Jerry était SOS Fantômes. On peut voir que les deux héros ont des costumes bricolés comme le laser qui est fabriqué à l’aide de guirlande de Noël et d’un bâton pour la retenir. C’est ce qui fait le comique justement, le fait d’avoir deux personnages qui jouent leur rôle avec des habits presque ridicules.
Les deux protagonistes enchaînent donc les pellicules à la demande de leurs clients qui en veulent toujours plus (Rush Hour 2, King Kong...). Plus tard, vient l’apparition de Melonie Diaz jouant le rôle d’Alma, qui était appelée pour tourner une scène de baiser. La jeune fille va de plus en plus aider Mike et Jerry dans leur aventure. Le support de la VHS est utilisé à la place du DVD sinon le rien n’aurait pu commencer n’aurait pas pu se faire vu que les cassettes n’auraient pas pu être effacées. C’est peut être aussi une référence à Michel Gondry qui a vu pendant son enfance l’apparition de la cassette. Tout au long de cette comédie on repasse un extrait de plusieurs scènes de l’époque de Fats. Par la suite nous comprendrons de quoi s’agit-il vraiment. Ce dernier nous fait la biographie de Fats Waller né en 1904. Ce pianiste de jazz est un compositeur américain, c’est une personne importante, d’après Fletcher, Mr Waller serait né dans sa boutique. On peut aussi y reconnaître beaucoup les « moyens du bord » de Mike et Jerry pour tourner les scènes de leurs remakes. Leurs différents moyens étaient par exemple le fait placer un ventilateur devant l’objectif de la caméra pour nous faire croire que la scène se passe dans les années 30. Mais encore le scène où Fats Waller décède dans le train volé, où l’on voit une étoile monter au dessus de la tête de Fats pour nous montrer que celui-ci illuminait la ville avec sa musique. Michel Gondry assume bien le fait que les effets spéciaux ne soient pas réalistes. Si ces effets ne sont pas bien réalisés c’est peut être que à l’époque où le cinéma prenait vie il n’y avait pas besoins d’effets très réalistes pour faire peur aux spectateurs, mais aussi pour nous montrer une certaine nostalgie envers Michel Gondry à son enfance où il a vécu avec les cassettes. Le rapport entre les acteurs professionnels et amateurs est présent, en effet les habitants de Passaic, jouent leur propre rôle, se qui les rapproche encore plus du fait qu’ils font eux même leur propre film de Fats Waller. Dans Soyez Sympas Rembobinez, l’ancien et la modernité sont bien traités car il y a des VHS comme support vidéo, une vieille télé pour les voir et ils habitent dans un appartement qui nous montre un contraste entre le leur et celui de leurs voisins modernes. Ce qui nous prouve qu’ils sont uniques dans la ville, et cette ancienneté nous rapproche plus de Fats.