Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Soyez sympa, rembobinez

Michel Gondry - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par test404 - le 16/12/2013
Seconde 501 , Lycée Le Verrier,
Saint-Lô

Note de la classe (2 votes)


Nombre de visites : 22

Soyez sympas, rembobinez

Soyez sympas, rembobinez est un long métrage grand public du réalisateur français Michel Gondry.
L’histoire se déroule à Passaic, une petite ville située dans la banlieue de New-York.
Jerry, un personnage hyperactif et paranoïaque, décide de saboter la centrale électrique, mais par une mauvaise manipulation, il devient magnétique. En allant chez son ami Mike qui tient une boutique de cassettes vidéo pendant l’absence du propriétaire, Jerry va effacer toutes les bandes des VHS. Les deux amis vont alors réaliser des remakes avec leurs propres moyens.Tout les effets spéciaux sont artisanaux et facilement reproductibles. Après avoir vu d’autres films de Gondry on reconnaît vraiment son style de cinéma.On retrouve Jack Black aussi délirant que d’habitude, il interprète le personnage de Jerry et le rappeur américain Mos Def, qui interprète Mike. Ils ont été choisis par Gondry pour leurs talents musicaux, en effet les compères ont participé à quelques musiques de fond, par exemple dans une scène culte, “Keep Jerry Out” où ils interprètent la chanson. Alma, l’assistante qui aide Mike et Jerry est interprétée par Melonie Diaz, une actrice plutôt connue dans le cinéma indépendant, ce qui renforce donc encore plus le thème du film ( le ’’suéding’’).

L’histoire du film est basée sur différents sujets, Fats Waller, la boutique qui n’est pas aux normes, et les films ’’suédés’’. Mike et Jerry vont faire des remakes des VHS perdues, ils vont suéder des films connus, tel que Ghostbusters, Robocop, ou même King Kong. Sigourney Weaver, qui est l’actrice de Ghostbusters fait une courte apparition pendant le film, en tant que personne chargée de contrôler l’application des droits d’auteurs. Là encore, Gondry nous montre une belle image avec les films écrasés par un Bulldozer, c’est à dire Hollywood écrasant les films indépendants pour plagiat. Toute la comédie est consacrée à Fats Waller, un jazzman apprécié par le realisateur. C’est de là que les “Rent Parties” proviennent, elles sont judicieusement utilisées à la fin pour tenter de sauver l’immeuble de son destin.
Une “Rent Partie” permet au musicien de recevoir des dons de la part de son public.
Du début à la fin, le mensonge est omniprésent, tous les personnages sans exception mentent. Dès le début Danny Glover qui interprète Mr.Fletcher, met en place le mensonge, il ment sur la présence éventuelle un jour du Jazzman Fats Waller, mais aussi sur son immeuble.
Malgré quelques gags prévisibles, et qui manquent de légèreté, que l’on aime ou que l’on n’aime pas, “Be Kind Rewind” est un film drôle, et très intéressant d’un point de vue cinématographique. Son message est d’autant plus important car il rend hommage à l’art du grand écran, il est aussi une vraie preuve d’affection de la part de Michel Gondry pour le cinéma indépendant.
Soyez sympas, rembobinez s’achève de façon conviviale, avec une belle image regroupant tous les acteurs ayant participé.