Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Soyez sympa, rembobinez

Michel Gondry - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par azerty - le 16/12/2013
Seconde 501 , Lycée Le Verrier,
Saint-Lô

Note de la classe (5 votes)


Nombre de visites : 42

{Soyez sympas rembobinez.}

Soyez sympas rembobinez, est un film « suédé » créé avec beaucoup de moyens et surtout de participation des acteurs et cinéastes dans n’importe quels domaines. Réalisé par Michel Gondry, on a donc beaucoup d’attentes de ce long-métrage qui malgré tout reste bricolé et trop léger au premier abord.
Mos Def et Jack Black interprètent Mike et Jerry, un clin d’oeil qui n’est sûrement pas innocent au célèbre cartoon, Tom et Jerry. Avec ces professionnels de l’improvisation, il est tourné à leur façon pour qu’il soit à leur image, décalé et drôle comme les personnages qu’ils incarnent.
On retrouve également l’ex mannequin qui joue régulièrement les seconds rôles, Mia Farrow. Elle joue une vieille femme malmenée par son neveu qui habite avec elle, Miss Falewicz. Danny Glover, l’acteur qui s’est fait connaître dans la célèbre tétralogie L’arme fatale joue Monsieur Fletcher, un homme passionné par le jazz. Un choix des personnages qui n’est donc pas anodin, et qui se confirme encore avec celui de Melonie Diaz, une actrice indépendante dans le rôle d’Alma.
L’histoire se passe à Passaic, une banlieue au nord-ouest de New York. La boutique « Be Kind, Bewind » qui loue des cassettes VHS va vers la faillite, et son immeuble qui l’abrite risque de se faire démolir. Monsieur Fletcher qui est le propriétaire, part analyser les méthodes de vente des magasins de DVD, pour sauver sa boutique qui est tout pour lui. Il confie donc à son fils adoptif et son employé, Mike, son vidéo-club. Jerry, l’ami de Mike efface le contenu des cassettes VHS en location suite à une mésaventure. Après cet imprévu, ils commencent les suédés (« remakes » créés avec peu ou pas de moyens) des films loués normalement dans la boutique. Ils les réaliseront avec l’aide d’Alma, une jeune femme de la ville et de Wilson, l’employé de Jerry. Cette comédie fera référence à plusieurs films comme S.O.S Fantômes, Rush Hour 2, Miss Daisy et son chauffeur, Robocop, Le roi lion etc... avec la maladresse de Jerry.
Le ton de ce long-métrage sera directement mis en avant dans la première scène de nuit, qui regroupe tous les aspects en seulement deux minutes. Elle raconte la mission que ces deux amis se donnent, qui est de saboter la centrale électrique, dans leur quartier. Nos deux héros s’y rendent avec des costumes de camouflage ainsi qu’une échelle pour pouvoir accéder de l’autre côté du grillage, qui les sépare de leur destination. A cause de l’arrivée de deux policiers, Mike et Jerry restent immobiles et passent finalement inaperçus auprès d’eux. Mike, juste après le départ des gardiens de l’ordre arrive à déchiffrer le message que M. Fletcher lui a laissé avant de partir, qui n’est autre que de laisser Jerry loin de sa boutique. Il opte alors pour écouter son père et laisse son ami de l’autre côté de la grille. Jerry finit le sabotage de la centrale électrique seul, mais en se faisant électrocuter. Cet incident engendrera un peu plus tard leur folle aventure de la réalisation de « remakes ».
Le mélange de l’humour, du touchant et de l’originalité, est surtout marqué par la différence entre la personnalité de ces deux complices. Avec Jerry l’extravagant et Mike le réservé, cela permet d’ajouter un humour peu être léger pour certains mais qui fait son effet face au public. Un scénario peut être enfantin sur les bords. Mais il est surtout intéressant, du fait des nombreux messages que le réalisateur veut faire passer subtilement.
Soyez sympas, rembobinez, une comédie à voir mais surtout à prendre au second degré.