Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Psychose

Alfred Hitchcock - 1960 - Etats-Unis

Critique publiée par andfr - le 18/01/2019
Classe 506 , Lycée Le Verrier,
Saint-Lô

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 20

Un film qui a révolutionné l’histoire

Marion Crane est à l’hôtel avec son amant Sam Loomis, ils s’aiment mais ne peuvent pas se marier à cause de leur manque d’argent. Marion, de retour au travail, est chargée par son patron de déposer une grande somme d’argent à la banque. Mais elle décide de garder l’argent et recherche un endroit pour dormir. Elle se rend donc dans un motel, tenu par un homme étrange...
Hitchcock à également réalisé Sueurs froides (1958) ou La Mort aux trousses (1959).
Il aime le suspense qu’il introduit dans la totalité de ses œuvres, ce qui fait que l’on ne s’ennuie jamais.
Janet Leigh interprète très bien le rôle de Marion, de plus elle correspond parfaitement au style de femme que l’on admire dans les années 1960. Au début, elle paraît innocente, elle s’habille en blanc, puis dès qu’elle décide de garder l’argent, elle s’habille en noir, ce qui la rend coupable. Anthony Perkins adopte très bien son rôle, de façon à ce que l’on trouve Norman très étrange. John Gavins et Vera Miles interprète bien leurs personnages respectifs.
Psychose est tourné en 1960. Le fait qu’il ait été tourné en noir et blanc a un grand intérêt puisque cela renforce l’effet de suspense et le caractère étrange de Norman. Le cadrage est également très important parce que chaque détails du décors compte et dévoile des informations sur les individus présents dans le cadre. Il est tourné en studio, surtout avec des scènes d’intérieur de nuit, ce qui renforce l’effet mystérieux du film. Le décor a une place importante parce que beaucoup d’éléments révèle la personnalité des personnages, par exemple dans le motel, les rapaces et la décorations sombre renforce le coté mystérieux de Norman. Ou bien dans l’appartement de Marion, on voit des photos de ses parents, ce qui nous fait penser qu’ils veillent sur elle et donc qu’elle est innocente.
La musique augmente le suspense et fait vivre chaque scène de différentes manières. Elle varie énormément en fonctions des situations et de l’ambiance présente. Le scénario n’est pas très original, on le prévoit facilement. Les dialogues sont toujours très importants, parce que chaque mot prononcé a un fort impact dans le déroulement de l’histoire.
Les effets spéciaux ne sont pas impressionnants mais Hitchcock le sait et il s’en moque puisque qu’il réalise avec les moyens qu’il possède en 1960, de plus Hitchcock admet que les actions lors de ceux-ci ne sont pas réels donc les spectateurs le savent et il ne s’en préoccupe pas. Derrière chaque scène d’effets spéciaux ce cache un double sens, plus facile à deviner lorsqu’ils ne sont pas impressionnants.
Le suspens est présent pendant toute la durée de Psychose ce qui est intéressant parce que le spectateur est toujours à la recherche d’éléments pour découvrir le mystère, ce qui fait que l’on s’ennuie jamais.