Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Psychose

Alfred Hitchcock - 1960 - Etats-Unis

Critique publiée par Vincent.c - le 18/01/2019
Classe 506 , Lycée Le Verrier,
Saint-Lô

Note de la classe (1 vote)


Nombre de visites : 4

Un chef d’oeuvre du cinéma

Réalisé en 1960, par le génie du cinéma Alfred Hitchcock, Psychose est encore aujourd’hui considéré comme l’une des œuvres les plus célèbres et influentes de l’histoire du cinéma.
L’histoire commence dans la ville de Phoenix, aux États-Unis, où vit Marion Crane. Employée dans une agence immobilière, sa situation financière reste compliquée, tout comme celle de son amant, Sam Loomis. Un matin, lors d’une transaction immobilière, elle est chargée de déposer 40 000 $ à la banque. Mais au lieu de cela, elle quitte la ville avec l’argent confié pour rejoindre Fairvale. Après quelques mésaventures, elle est contrainte de s’arrêter. C’est alors qu’elle commet une effroyable erreur, s’arrêter au Bates Motel, un motel isolé et délabré tenu par Norman Bates, et son infâme mère…
C’est grâce au réalisateur nommé Alfred Hitchcock que Psychose a connu un tel succès. Surnommé le maître du suspense, le réalisateur cherche à malmener le spectateur et à créer du suspense, ce qui provoque chez celui-ci de la tension, de l’angoisse et de l’effroi. Dans « Psychose », il a réussi à créer un déroulement inattendu, en partant d’un scénario qui au départ est peu original et semblable au style « policier ». Le musicien, Bernard Herrman, a beaucoup aidé Hitchcock et particulièrement dans Psychose. Ses musiques stridentes ont permis d’accentuer l’aspect angoissant et de mettre mal à l’aise le spectateur.

Chaque acteur interprète à la perfection son rôle, notamment Anthony Perkins qui joue à merveille le personnage de Norman Bates. Il y a cependant un léger décalage entre l’âge des personnages et ceux des acteurs. Les dialogues entre les personnages sont fluides, intéressants et importants. En revanche, une scène vers la fin n’est pas à la hauteur des autres. A ce moment là, qui est pourtant un moment décisif, le dialogue entre Lila, Sam, le shérif et sa femme dure un certain temps juste pour révélé une seule information, qui certes est importante .
Enfin, Hitchcock a utilisé plusieurs procédés cinématographiques importants dans l’intrigue. Le grain de l’image et surtout les cadrages des caméras produisent un certain effet : notamment dans certaines scènes comme celle dans les escaliers et bien sur celle dans la douche, qui aujourd’hui encore est l’une des scènes les plus célèbres du cinéma. Le contraste des couleurs a une signification, le blanc est attribué à l’innocence et le noir à la culpabilité. Le fait de l’avoir tourné en noir et blanc apporte une plus-value puisque sa réplique en couleur, paru en 1998 par Gus Van Sant n’a pas eu un grand succès. Les scènes ont été tournées en studio, afin d’ajouter des détails. Lors de la séance, le spectateur doit surtout s’attarder sur les tableaux, miroirs, qui ont chacun leur signification. Le réalisateur utilise certaines passages pour montrer un sentiment, l’orage qui tombe annonce le début des ennuis. Les effets spéciaux et le montage, sont très efficaces, notamment une nouvelle fois dans la « scène de la douche » qui présente plus de 60 plans différents pour moins d’une minute. Celle-ci peut d’abord sembler mal tournée, peu réaliste mais au contraire, c’est un choix du réalisateur afin de montrer une autre idée tout en évitant la censure.
A sa sortie, « Psychose » a connu un véritable succès et il est encore considéré comme un chef-d’œuvre. Le réalisateur a décidé que les spectateurs arrivant après le début de la séance devrait attendre la prochaine. Cela est compréhensible puisque l’intrigue commence dès le début. Hitchcock n’a pas consacré un très gros budget pour Psychose qui a été tourné en un mois.
Pour finir, cela reste un film culte à voir. On peut admirer le formidable travail du réalisateur, compositeur et des acteurs qui ont fait de cette œuvre l’un des plus grand succès du cinéma.