Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Burn after Reading

de Joel et Ethan Coen - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par GWENDY33 - le 14/01/2015
Classe 506 , Lycée Le Verrier,
Saint-Lô

Note de la classe (6 votes)


Nombre de visites : 265

Burn After Reading

BURN AFTER READING

LES FRERES COEN

Rires, amusement et récréation !!! Voilà ce que nous offre Les Frères Coen dans Burn After Reading. A première vue, on semblerait croire que c’est le cas mais après réflexion, on se rend compte que la comédie n’est qu’une façade pour nous faire comprendre et réagir sur le vrai but de ce film.
Deux employés d’une salle de sport, Chad et Linda, individus tranquille et sans histoire vont se retrouver en possession d’information appartenant à Osbourne Cox ex-employé de la CIA, un être dépressif et alcoolique. Ils s’improviseront maitre chanteur ce qui les entrainera sur une pente dangereuse et n’auront absolument pas conscience des risques démesurés qu’ils prendront. Ceci est surtout l’idée de Linda qui pour une fois à l’occasion de pouvoir s’offrir de la chirurgie esthétique en profitant de la situation. Quant à Chad, naïf, immature et maladroit, a du mal à se faire prendre au sérieux et se fait ainsi materner par Linda même si parfois celle si se laisse entrainé par ces lubies un peu farfelues.
Georges Clooney , connu pour ses rôles principaux, dans diverses adaptations cinématographique de l’espionnage , et habitués a le retrouvé dans la peau d’un personnage plein d’assurance , énergique et bourré d’intelligence interprète ici ,un second rôle : Harry un type paranoïaque , égocentrique et collectionneur invétéré de conquêtes féminine .
Espionnage et intrigue : voici ce qu’on retient de cette ‘’comédie’’ ; mais ainsi le vrai sens de cette histoire à été pour les Frères Coen de nous inculquer et de nous transmettre la complexité et les formes diverses des relations humaines. Que ce soient amicale , amoureuse , sexuelle ou professionnelle , le rejet , l’attirance , l’addiction , le désir , l’amitié , la confusion , la trahison , la violence ou la corruption sont mises en avant ici .
« What the fuck », citation emblématique de la fiction souligne la confusion et les rebondissements de cette tragi-comédie.
Joel et Ethan Coen nous ont enseigné que rien n’est jamais acquis et que parfais notre obstination à obtenir ce que l’on désir par des moyens frauduleux ou mensonger peut avoir des répercussions lourdes et fatales.