Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Burn after Reading

de Joel et Ethan Coen - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par TrapaZ - le 14/01/2015
Classe 505 , Lycée Le Verrier,
Saint-Lô

Note de la classe (2 votes)


Nombre de visites : 13

Burn After Reading

Burn After Reading est un film des frères Coen qui est tout aussi bon que leurs autres films.Ce film est un film comique d’espionnage, les acteurs et le film sont bien. John Malkovich joue le rôle d’Osbourne Cox un incroyable membre de la C.I.A. George Clooney est dans la peau d’Harry Pfarrer. Bratt Pitt joue le rôle de Chad. Les trois hommes sont idiots. Les femmes présents sont Katie Cox joué par Tilda Surintown et Frances Mc Dormand qui joue Lindia une professeur de gymnastique comme Chad. Les femmes manipulent les hommes. Ce qui est très amusant et captivant.
Cox ne faisait plus partie de la C.I.A ( Central INTELLIGENCE Agency). Sombre dans l’alcool et l’ennui. Pour étouffer son ennui, il décide d’écrire ces mémoires. Les perdants à la salle de sport où travaillent Chad et Lindia. Chad les retrouve et les compare à des codes de la C.I.A. Trouvant à qui il appartient, il décide de prévenir Lindia et de l’ais rendre à son légitime propriétaire contre de l’argent. Cox étant impulsive n’est pas d’accord et le fait comprendre à Chad. Chad trop idiot pour utiliser les « codes » en bonne essuient. Lindia décide de prendre l’opération en main et de les vendre à la Russie.
Une histoire se passe ne parallèle de celle-ci, une histoire de sexe. Nous pouvons le comprendre en particulier quand nous voyons le parc de Washington avec l’Obélique en arrière plan. Où quand nous entendons « What is the fuck » plusieurs fois dans le film.
Katie Cox trompe son mari avec Harry Pfarer. Harry Pfarer trompe sa femme avec Katie et Lindia. Harry Pfarer pour séduire les femmes se fait passer pour un agent de police. Les frères Coen ont un point de vu négatif du sexe Américian. C’est pour eux comme une machine qui répète les mêmes mouvements. ( Voir les mêmes films en disant qu’ils ne l’ont pas vu, mangés au même restaurant, courir après avoir fait l’amour etc.) Finalement, le seul a ne pas tromper est Osbourne Cox qui est pourtant le plus apte pour.
Je trouve ce film intéressent parmi quelque petites failles de montage minimum comme à chaque moment que Harry court et s’arrête, il n’a pas l’air essoufflé. Néanmoins, je trouve le film et original. Il s’éloigne des clichés hollywoodiens. Je trouve que la fin reste très mystérieuse vous le verrerais par vous-même.
Burn After Reading est très réfléchie dû au génie des frères Coen. Rien n’a était laissé au hasard. Exemple : « Au moment où Osbourne Cox est renvoyé, nous pouvons voir des tableaux sur les murs du bureau du patron de Cox. Que la C.I.A ne devrait pas être fière. » « Où bien dans la même scène les personnes sont vêtues d’affaire de la même couleur que le drapeau de l’Amérique. » « Où bien, nous voyons la tenue vestimentaire de Cox se dégrader tout au long du film cela fait allusion à son moral qui baisse.
Les actrices joues très bien. C’est un excellent film. Qui ne durent pas trop longtemps.