Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Burn after Reading

de Joel et Ethan Coen - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par MarieBrnl - le 14/01/2015
Classe 505 , Lycée Le Verrier,
Saint-Lô

Note de la classe (1 vote)


Nombre de visites : 8

Burn After Reading

Le film « Burn After Reading » a été réalisé par les frères Coen en 2008. Ils ont également conçu « No Country for Old Men », « Inside Llewyn Davis », « The Big Lebowski » et de nombreux autres œuvres. Le titre signifie « Brûler après avoir lu » mais aussi « graver après avoir lu » puisque nous pouvons brûler des informations après les avoirs lues.

Osbourne Cox travaillé à la CIA, puisqu’il s’est fait renvoyé lors d’une réunion à laquelle il ne s’attendait pas. Maintenant, il travaille chez lui, il écrit ses mémoires. Sa femme décide de divorcer. Harry se sent espionné tout au long de cette comédie. Chad, Linda et Ted travaillent ensemble dans un club de fitness. Katie est la femme d’Osbourne, mais nous en parlons moins.

Les acteurs sont connus. John Malkovich joue le rôle d’Osbourne Cox. Georges Clooney interprète le personnage de Harry Pfarrer. Brad Pitt est dans la peau de Chad Feldheimer. Frances McDormand joue le rôle de Linda Litzke et enfin Tilda Swinton représente Katie Cox.

Les acteurs jouent très bien leur rôle, ils sont assez drôles, malgré le fait qu’ils en font parfois un peu trop. Harry est le séducteur de ce tournage, il s’amuse avec toutes les filles. Linda est obsédée par son physique, elle cherche absolument à plaire à un homme. Ted est fou amoureux de Linda. Chad est le beau gosse de ce tournage, il se prend pour un espion, c’est lui le plus drôle.

Il y a quand même beaucoup d’exagération pendant ces 95 min. Le titre prend tout son sens dès les vingt premières minutes. Il s’agit à la fois de comédie, mais également d’espionnage. Cela nous montre que sa peut-être drôle quand il s’agit d’espionnage. Nous avons à faire à plusieurs rebondissements Il ne s’agit pas du tout d’un film typique hollywoodien, ce qui est un bon point. À certains moments, les frères Coen insistent sur certains objets, pour nous prévenir de ce qui va se passer dans les minutes à venir.

Néanmoins certains passages sont répétitifs comme quand Linda va au parc. Les personnages vont deux fois au cinéma, voir le même spectacle. Ils vont deux fois au restaurant ...