Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Burn after Reading

de Joel et Ethan Coen - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par ClémenceKnbg - le 14/01/2015
Classe 505 , Lycée Le Verrier,
Saint-Lô

Note de la classe (2 votes)


Nombre de visites : 11

Burn After Reading

Burn After Reading a été réalisé par Joel et Ethan Coen. Les personnages sont très talentueux. Osbourne Cox est un espion qui a été renvoyé de la C.I.A incarné par John Malkovich, Katie Cox joué par Tilda Swinton n’est pas très présente dans ce film, Harry Pfarrer est interprété par Georges Clooney qui est surtout décrit comme quelqu’un de séducteur, Linda incarnée par Frances McDormand est la collègue de Chad et ce dernier est joué par Brad Pitt qui travaille dans un club de fitness.

Katie Cox, qui est la femme d’Osbourne Cox, le quitte pour être l’amante de Harry Pfarrer. Alors qu’Osbourne Cox écrit ses mémoires sur ordinateur, un CD avec ses données personnelles va se retrouver entre les mains de Chad et Linda. Ils décident alors de faire du chantage à Cox afin de recevoir une certaine somme d’argent. Linda, ne se trouvant pas belle, voudrait donc utiliser cet argent pour faire de la chirurgie esthétique.Ce film n’est pas comme tous les films américains, car dans ceux-là, il y a souvent des meurtres alors que dans ce film, l’humour est un point très important. En effet « What the fuck ? » qui signifie « C’est quoi la baise ? » contribue à l’humour.

Tout débute par un paysage vu du ciel avec un immeuble qui semble vrai. Cependant, plus la caméra se rapprochant ce celui-ci, plus nous remarquons que c’est une maquette à cause des arbres qui paraissent faux. L’un des points forts de ce film sont que les frères Coen ont recherché des ressemblances entre les personnages, le décor et la vie culturelle. Par exemple, les hommes de la C.I.A portent des vêtements pour rappeler les couleurs des Etats-Unis. Des tableaux aux murs représentent Washington DC et représentent l’attentat du 11 septembre.