Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Match Point

Woody Allen - Etats-Unis - 2006

Critique publiée par Eva - le 09/12/2015
Terminale ES 1, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 139

Match Point, un film qui donne des frissons...

Chris,un jeune Irlandais décide d’emménager à Londres pour y travailler en tant que professeur de tennis. Il va faire la rencontre de Tom issu d’une famille de la haute bourgeoisie londonienne qui par son intermédiaire lui fera rencontrer sa sœur qui deviendra sa femme : Chloé, mais aussi sa maîtresse Nola. Chris devra choisir entre son confort , l’argent et un avenir sûr, ou tout simplement : la passion pour Nola.
Match Point est d’abord un drame , mais s’inscrit aussi comme une chronique sociale, un film noir et un film d’amour. Il a été réalisé par Woody Allen en 2005.
Les personnages de Chris et Nola possèdent des points communs, ils viennent tout deux d’un milieu social modeste et ne sont pas Anglais. Cependant, il y a beaucoup de choses qui les éloignent aussi, comme le fait que Chris arrive très vite à se conformer aux codes de la haute bourgeoisie et est donc accepté par la famille, alors que Nola est rejetée et n’a aucune réussite dans le monde du travail.
Le récit est introduit par la rencontre entre Chris et Tom pendant un match de Tennis, mais la rencontre la plus déterminante est celle de Nola et Chris lors d’un match de ping-pong. On peut voir tout de suite que le thème du film va porter sur des échanges dangereux.
Les scènes importantes sont les rencontres des personnes, et quand Chris revoit Nola dans le musée, on dirait plutôt un duel qu’un échange amoureux. Chris finira-t-il par décider de vivre avec sa femme ou avec son amante ? Choisira-t-il le confort ou la passion ? La fin de ce film sera-elle ouverte ou est- elle plutôt fermée ? Pourra-t-on imaginer une suite ? C’est ce que vous devrez découvrir en venant voir cet excellent film.

La mise en scène propose de nombreux surcadrages qui représentent les différentes étapes de la relation de Chris et de Nola, à chaque plan ils sont entourés d’un élément de l’architecture pour mieux les enfermer dans le cadre de vie d’une relation sans avenir. Il y a aussi des jeux de lumière, comme le contre-jour ou le clair-obscur.
La musique classique qui se répète tout le long du film est de Giuseppe Verdi.
La musique du film a un côté plutôt dramatique, elle est associée à la haute bourgeoisie londonienne, c’est de l’opéra.
Le réalisateur a voulu faire passer plusieurs messages dans son film ; tout d’abord, l’importance de la chance dans la vie, l’idéal de la réussite à tout prix et surtout, l’absence de justice dans le « bas monde » de la mondialisation ultra-libérale.
En conclusion, c’est un très bon film, notamment sur le plan des histoires d’amour, on pense que l’amour peut résister à tout et bien non ! Ce film vaut vraiment la peine d’être vu car il y a beaucoup de scènes qui portent sur la chance dans la vie, j’ai eu aussi beaucoup de frissons grâce a l’intrigue et au suspense qu’il y a dans ce film.