Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Soyez sympa, rembobinez

Michel Gondry - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par bebelito - le 15/12/2013
Seconde 8, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (3 votes)


Nombre de visites : 521

Soyez sympas,rembobinez

Soyez sympas, rembobinez (titre original : Be kind, rewind) est une comédie de Michel Gondry, prodige français installé à Hollywood, réalisateur notamment de The Green Hornet ou de L’écume des Jours. Il signe ici un chef d’oeuvre à cheval entre fable sociale et comédie, grâce en partie au personnage de Jerry (Jack Black), complètement déjanté et maladroit. Ce long métrage relate l’histoire du vidéoclub de M. Fletcher (Danny Glover) à Passaic qui loue des cassettes, matériel rendu obsolète par l’arrivée du DVD. Le vidéoclub court donc à sa perte, d’autant plus qu’avec une énorme bourde de Jerry, les VHS ont toutes été effacées. Et, plus important, l’immeuble va être détruit par la ville car il n’est pas assez moderne.

Dans ce film, Michel Gondry met donc en scène les habitants du quartier qui viennent au secours du vidéoclub, ce qui transforme le film en formidable comédie humaine, regorgeant d’émotions. Cette "pellicule" à mon sens est une vraie réussite ; entre un Jack Black déjanté au caractère atypique et un Mos Def (Mike, le meilleur ami de Jerry) caméraman et réalisateur malgré lui, Michel Gondry étonne par la simplicité de ses effets spéciaux, notamment dans les films « suédés » que les deux acteurs ont tournés avec les habitants du quartier, qui sont des images très drôles et d’un esprit bon enfant mais d’un autre côté filmés avec un professionnalisme digne des blockbusters Hollywoodiens.
Un film à aller voir autant en famille qu’avec des amis donc, et, ce qui devient une habitude avec les productions de Michel Gondry, qui laisse rarement indifférent.