Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Shining

Stanley Kubrick - Etats-Unis - 1980

Critique publiée par margot. - le 14/05/2014
Seconde 8, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 24

Shining.

Shining,est un grand film sorti en 1980.
Shining est un film d’horreur, dramatique ou encore d’épouvante, réalisé par Stanley Kubrick qui est notamment connu pour Spartacus (1960), ou encore 2001 : l’odyssée de l’espace (1968). Il s’est inspiré du roman d’horreur de Stephen King sorti en 1977, pour cette réalisation. Shining a été majoritairement tourné en Grande Bretagne, malgré ce que l’on pourrait penser à la vue des premiers plans du film, lors du travelling.

C’est l’histoire de Jack Nicholson dans le rôle de « Jack Torrance ». Il est le gardien d’un hôtel fermé en hiver. Shelley Duval joue le rôle de sa femme et Danny Lloyd (Danny) de son fils qui a un don de médium. Ils vont vivre pendant quelques mois dans cet hôtel sans pouvoir en sortir, isolé de tout, or « Danny » en est effrayé rien qu’à l’idée.
Ce film a beaucoup de suspense et la musique y joue un rôle important ; prêtez-y une attention particulière si vous désirez voir ce film. Vous assisterez à la métamorphose de « Jack », un homme calme et prévenant envers sa famille, mais qui sera vite possédé par les événements passés dans l’hôtel, et, qui tentera de massacrer sa femme et son fils, y arrivera-t-il ? Grâce aux nombreux plans rapprochés et travellings tout au long du film, nous voyons cette transformation maléfique de « Jack », notamment dans les scènes finales.
Stanley Kubrick a porté un effort particulier sur la façon de réaliser le film, il a utilisé différentes façons de filmer. Lors de la scène finale dans le labyrinthe, Kubrick a utilisé ce que l’on appelle la steadicam. C’est un système de caméra qui permet au caméraman de trotter tout en filmant lors de mouvements rapides ou violents. La caméra restera stable grâce à cette technique. En plus de ceci, il passe d’un personnage à un autre ce qui nous déstabilise, et on ne sait pas qui va s’en sortir « Danny » ou bien « Jack » ?
C’est un film très bien réalisé pour les moyens techniques existants en 1980. Il est interdit aux moins de douze ans. Je peux vous conseiller d’aller voir ce film car d’une part, il est réalisé avec attention et d’ autre part car il y a beaucoup de suspense et de remise en question tout au long du film.