Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

L'Exercice de l'Etat

Pierre Schoeller - France -2011

Critique publiée par margot. - le 06/02/2014
Seconde 8, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (1 vote)


Nombre de visites : 102

L’Exercice de l’Etat.

L’exercice de l’état, un film sorti en 2011.

L’exercice de l’état est le second scénario de Pierre SCHOELLER. C’est un film qui rend compte de la vie politique dans son ensemble, son quotidien, ses tragédies, ses passions, sa noblesse mais aussi son efficacité dérisoire.Le film évoque l’enjeu de la privatisation des gares mais ce premier long métrage appartient à plusieurs genres.
C’est avant tout un film politique au traitement souvent réaliste qui rappelle le documentaire. On nous instruit sur la vie politique, son fonctionnement, car par exemple dans le film on voit que le ministre des transports Olivier GOURMET dans le rôle de Bertrand Saint Jean, est souvent en déplacement, alors que son directeur de cabinet Michel BLANC dans le rôle de Gille est la plupart du temps dans son bureau.
Ensuite, le fantastique avec le rêve érotique du personnage principal Bertrand Saint Jean le ministre des transports, les scènes enneigées et l’étouffement du ministre par un sac plastique. Tout cela nous montre grâce aux enchaînements de scènes, et aux travellings le "cauchemar" de la politique.
Le drame est également central avec l’accident d’un bus scolaire sur une route enneigée, puis un accident de voiture, qui conduit le chauffeur Sylvain DEBLE dans le rôle de Kuypers à la mort.
Mais les codes du film d’horreur sont aussi présents lors des terribles scènes automobiles du car et de la voiture. Je trouve que cela fait trop de tout, ce qui amène le film à être rapide, nerveux, avec peu de temps mort. Nous pouvons surtout le voir grâce aux travellings réalisés lors des scènes périlleuses ou quand les personnages sont au téléphone ou lorsqu’ils parlent, et que, soudain, des SMS apparaissent à l’écran. Ce film est fatiguant à regarder mais c’est un bon film à aller voir si l’on veut se rendre compte de la difficulté à vivre dans la politique.
Si Pierre SCHOELLER a voulu nous montrer que la vie politique n’est pas de tout repos, il a réussi sa mission. En revanche, je n’ai pas aimé ce film car la vie politique en général, ne m’intéresse pas, mais je ne vous dis pas de ne pas aller le voir car il est très instructif. Si vous vous intéressez à la politique, allez le voir. Si comme moi cela ne vous intéresse pas, n’y allez pas, sauf pour votre culture personnelle.