Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Vandal

Hélier Cisterne - France - 2013

Critique publiée par ThomThomi - le 21/02/2014
Seconde 6, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (1 vote)


Nombre de visites : 94

Vandal, un film super !

Vandal raconte l’histoire d’un jeune adolescent de 15ans, Chérif, rebelle et solitaire. Dans le début du film, Chérif se trouve dans une voiture en train de tourner en rond. Peu de temps après, il se retrouve au commissariat à cause de son délit. Il fait tellement de délits, que sa mère décide de l’envoyer chez son oncle et sa tante à Strasbourg. Là-bas, il va reprendre son CAP de maçonnerie. Ce CAP est sa dernière chance de réussir dans la vie. Une fois arrivé chez son oncle, il retrouve son cousin qui s’appelle Thomas. Ce jeune homme âgé de 16 ans à une double personnalité. Le jour, il fait son « intello » avec ses lunettes, ne parle pas énormément, et quand la nuit arrive, il se transforme, il devient un délinquant avec toute sa bande de potes. Il va proposer à Chérif de venir avec lui, un soir. Il ne sait pas du tout ce qui va arriver, il lui demande juste de venir avec lui. Une fois arrivé sur les lieux, Thomas lui dit qu’il faut qu’il reste à surveiller. En surveillant, il se rend compte que son cousin, Thomas, est un graffeur. Chérif va donc être confronté à ce genre de délit. Il va se mettre à graffer, sur tous les murs de la ville « ORK » avec son cousin et ses copains. Un certain « Vandal » prend leur place sur les murs de la ville. Ses tags sont plus beaux que les leurs. Ils veulent le trouver à tout prix avant que toute la ville soit recouverte de ses graffitis. Chérif va rencontrer une fille de son âge, Elodie. Tous les deux, ils s’aiment beaucoup. Il va emmener Elodie à la planque de son cousin et de ses copains. Normalement, cet endroit doit rester top secret. Mais Chérif dévoile cet endroit à Elodie... Au moment où ils commencent à s’embrasser, les copains de Thomas arrivent. Ils lui disent de partir et de ne plus jamais revenir. Thomas est donc de nouveau, seul.
Il veut retrouver Vandal pour se faire pardonner. Il le cherche tout seul, le soir. Au bout de quelques heures, il aperçoit une personne. C’était bien Vandal. Il était en train de préparer son prochain graffiti. Il va vite prévenir son cousin et ses potes. Ils attendent donc qu’il sorte de sa planque. D’un coup, il surgit et s’en va dans la direction de la gare. La bande des « ORKS » le poursuivent. En essayant de les semer, Vandal se fait électrocuter par des câbles à haute tension. A ce moment là, toute la bande part en courant sauf Chérif qui trouve que ce qui s’est produit est un peu de leur faute. Vandal se retrouve dans un énorme coma.
Chérif décide de reprendre le nom « VANDAL » sur tous ses graffitis.

Thomas : Ce film m’a beaucoup plu car il y a du suspense, beaucoup d’effets spéciaux. Ce film met en exergue le travail des jeunes graffeurs.
Les effets de lumières sont énormément présents ( lorsque Chérif surveille on peut voir que la caméra est dirigée vers le mur, il y aussi un jeu avec les ombres ).
Dans ce film il y a juste une chose qui m’a déçu, c’est lorsque Vandal s’est fait électrocuter, on ne sait pas s’ il est mort ou si il est encore vivant. Ce film n’est pas fini, il aurait fallu faire une suite à cela.
Pour moi, ce film est plus pour les jeunes. Je leur conseille d’aller le voir !

Mathys : Ce film m’a beaucoup plu ; le réalisateur a su mettre en scène la jeunesse et l’art, c’est vraiment très osé de sa part ; mais il a vraiment réussi l’assemblage des deux. Ce film mélange plusieurs thèmes distincts comme l’amitié, l’amour, la jalousie ou même encore les problèmes familiaux... C’est pour toutes ces raisons que je conseille ce film à toutes les personnes qui sont intéressées par ce genre de film.