Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Soyez sympa, rembobinez

Michel Gondry - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par thibenne - le 10/12/2013
Seconde 6, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (10 votes)


Nombre de visites : 44

Une prestation en noir et blanc

"Soyez sympas, rembobinez" est un film de Michel Gondry réalisé en 2008, contant l’histoire de Mike ( Mos Def ) et Jerry ( Jack Black ) , deux losers qu’une indéfectible amitié lie entre eux. Ils se retrouvent dans le vieux magasin de M. Fletcher ( Danny Glover ), dirigeant d’un vidéoclub en voie de liquidation. C’est en démagnétisant toutes les bandes vidéos des VHS que nos deux amis se lancent dans le projet fou de refaire leurs propres films faits maison, autrement dit "suédés". Contre toute attente, le succès est au rendez-vous et c’est toute une ville qui se joint aux deux personnages dans un final émouvant ou le spectateur est libre d’imaginer la suite de l’histoire. Ce film traite de la pauvreté urbaine ainsi que de la désindustrialisation au cœur de la petite ville de Passaic dans le New-Jersey.

On reconnaît bien-là le style typique de Gondry qui se caractérise par l’utilisation du bricolage comme effets spéciaux ; La scène du tournage final est un exemple flagrant de cet art du bricolage qu’entretient Gondry en tant qu’illustre descendant de Meliès. Le jeu des acteurs reste convaincant même si l’on sent parfois quelques lourdeurs dans le scénario. Toutefois, le film reste en général plaisant à visionner. J’ai été agréablement surpris par la fin du film, car en effet, après plus d’une heure de gags et de fou rire, Gondry nous transporte littéralement de l’hilarité à l’émotion. La scène de communion entre tous les habitants de Passaic nous fait verser notre petite larme et c’est ainsi que l’on peut conclure que Gondry a réalisé un tour de force en mêlant le comique et le social.

Malgré un bilan en général plutôt positif du point de vue humaniste et comique je reste cependant mitigé devant un film plaisant certes mais où l’on sent petit à petit un essoufflement dans le scénario et quelques lourdeurs que le public sceptique aura du mal à appréhender. Je recommande ce film uniquement aux personnes qui sauront se montrer ouvertes et réceptives aux messages qu’a voulu porter à l’écran Gondry et faire abstraction de certains passages caustiques. Il faut y aller dans l’optique de vouloir passer un moment drôle et amusant.

Gadbled Thibaut et Janot Etienne