Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Vandal

Hélier Cisterne - France - 2013

Critique publiée par sara - le 21/02/2014
Seconde 6, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 23

un très bon film

Dans le film, quand Chérif est envoyé chez son oncle et sa tante. Il ne s’entend pas vraiment avec son cousin, Thomas, mais plus tard lorsque celui ci lui dit qu’il fait partie d’une bande qui se nomme les ORK, Chérif et Thomas vont beaucoup mieux s’entendre. Le cousin de Chérif, Thomas n’est pas comme les personnes de sa bande. Thomas a plutôt le genre premier de la classe, par exemple il est habillé avec une chemise et une cravate mais il porte aussi des lunettes. Dans le film on peut voir dans l’un des passages, Chérif et Thomas qui discutent tous les deux dans la chambre, Chérif dit à Thomas qu’il risquerait de se faire prendre, ensuite Thomas remet ses lunettes et dit à son cousin : "de quoi tu me parles ?" ce passage est ironique.

Vandal est un film qui parle des problèmes du comportement d’un jeune garçons de 15 ans, qui se nomme Chérif. Sa mère pour ses problèmes de comportement l’envoie chez son oncle et sa tante à Strasbourg où vit aussi son père pour que Chérif puisse finir son CAP de maçonnerie. Chérif a quelques difficultés scolaires qui ne vont pas s’arranger car dans sa nouvelle école, Chérif ne sera pas aimé de tous car il n’est pas blanc. Chérif dans son école aura une seule amie, Elodie, qui plus tard dans le film deviendra sa petite amie.
L’un des jeunes qui se trouve dans son lycée professionnel lui prendra un de ses outils, ce qui ne plaira pas à Chérif et qui les amènera à se battre tous les deux.
Vandal est un film réalisé par Hélier Cistenne. Ce film est sorti le 9 octobre 2013, il est de nationalité française et il dure 1heure24. Dans ce film Chérif est interprété par Zinedine Benchenine, Elodie par Chloé Lecerf, son cousin Thomas par Emile Berling et le père de Chérif interprété par Ramzi. Ce film est un Drame, le titre Vandal représente la signature des Graffeurs sur les murs en faisant une de leur œuvre.
Ce film contient beaucoup de thème, par exemple la difficulté des familles décomposées, le racisme à l’école, la petite délinquance, mais il montre aussi les remords que quelqu’un peut avoir après avoir fait une erreur… Ce film est vraiment très intéressant et nous donne beaucoup d’idée ! Voir ce film n’est pas du tout une perte de temps.

Vers la fin du film, Vandal est retrouvé par le groupe de graffeur « ORK » auquel appartient Thomas son cousin et Chérif. Le groupe de graffeur se précipite pour attraper Vandal mais au moment de la poursuite Vandal reçoit des cailloux envoyés par les « ORK », il essaye de les éviter mais en se redressant trop vite il touche les fils ferroviaires ce qui l’électrocuta et qui le fera tomber du train. Les graffeurs le croyant mort, s’enfuiront en le laissant par terre. Chérif traumatisé de ce qui venait de se passer, insista auprès de Thomas pour appeler le SAMU. Deux, trois jours après se drame, les « ORK » apprennent que Vandal est dans le coma et brûlé au troisième degré. Chérif retourna à la cachette de Vandal pour regarder ce qu’il pouvait trouver. Puis il retourna graffer un mur d’un immeuble signé du nom de « Vandal ».

Dans ce passage du film, nous pouvons voir que Chérif qui a été l à l’origine de cet accident (car c’est lui qui a trouvé Vandal pour se faire pardonner) a été traumatisé .Il a réalisé que si il ne l’avait pas trouvé, Vandal serait toujours en vie et non dans le coma… Regrettant beaucoup ce qu’il avait fait, il a voulu lui rendre en quelque sorte hommage en lui faisant un graffe signé du nom de « Vandal ». Il voulait donc réparer sa bêtise qui l’avait beaucoup marqué et qu’il regrettait énormément. Ce film est donc intéressant car tout le monde a fait au moins une bêtise dans sa vie et a voulu la réparer, donc ce long métrage montre la réalité de ce qui se passe dans la vrai vie ! Ce film est bien à voir, Ce n’est pas du temps de perdu !

Sara Ouin et Camille Leterrier 2nd6