Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Rêves d'or

Diego Quemada-Diez - Mexique/Espagne - 2013

Critique publiée par Aline - le 21/03/2014
Seconde 6, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (1 vote)


Nombre de visites : 46

Rêves d’or, un film de réflexion.

Ce film raconte l’histoire de quatre adolescents qui sont originaires du Guatemala, qui rêvent de quitter leur pays pour les États-Unis. C’est alors ce qu’ils vont tenter de faire ; on va les suivre pendant tout leur voyage dans leur quête d’une vie meilleure.

Ce long métrage mexicain réalisé par Diego Quenada-Diez de nationalité espagnole, durant 1h48, et sorti en 2013, nous montre ce qui se passe lors des immigrations. Joué par d’excellents jeunes acteurs tel que Brandon Lopez (Juan), Rodolfo Dominguer (chauk), Karen Martinez (Sara) et Carlos Chajon (Samuel), c’est à la fois un film de fiction, dramatique et documentaire.

Diego Quenada-Diez en réalisant ce premier film, a approprié différentes langues aux personnages comme l’Espagnol représenté principalement par Sara,Juan et Samuel, et l’indien Ttotzil représenté par Chauk, d’ailleurs il a fait le choix de nous laisser dans l’ incompréhension de cette langue en nous permettant de déduire ou d’imaginer le message de chauk nous fait passer.

De plus chaque soir, au moment où les adolescents dorment, le réalisateur nous propose une image de neige qui tombe.Ce ne sera que dans la dernière minute que l’on comprendra que cette neige qui tombe était en fait le rêve de Chauk.

Pour finir, ce film nous donne une leçon en nous montrant qu’un seul des quatre adolescents aboutira à son rêve, cela prouve qu’on a beau rêver tout n’est pas réalisable. Nous nous attachons aux personnages, et pour certains nous ne voulons pas savoir ce qui leur arrivera hors- champ,tellement c’est cruel. Il en est ainsi de Sara qui se coupe les cheveux et bande sa poitrine au début du film, et alors nous ne comprenons pas encore pourquoi elle fait cela, puis elle finira par se faire enlever par des trafiquants d’êtres humains. .
Pour nous jeunes femmes nous ne pouvons pas nous imaginer une seule seconde être à sa place tellement que cela paraît effroyablement dramatique pour une jeune fille de son âge.

Pour conclure sur ce film nous menant à la réflexion, je vous le recommande car c’est un bon film à regarder surtout pour comprendre l’horreur qu’on vit actuellement dans le monde.

Aline et Alexia