Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Burn after Reading

de Joel et Ethan Coen - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par franklin - le 16/12/2014
Seconde 6, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 34

Tout savoir sur « Burn after reading » ? avec W. Levionnois et T. Lechevalier

Tout savoir sur « Burn after reading »

Burn after reading ” est un film réalisé par les frères Coen en 2008, sorti le 10 Décembre aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et en France.

Ce film est une comédie américaine mais aussi une faux film d’espionnage. Les personnages sont les acteurs : Brad Pitt, George Clooney, Frances McDormand, John Malkovich et Tilda Swinton. Les frères Coen n’ont rien laissé au hasard car chaque acteur a un comportement, des habits, un physique et des objets familiers qui permettent de le définir. Par exemple, George Clooney qui joue Harry Pfarrer est vêtu d’un costume-cravate qui permet de montrer sa catégorie sociale, puis, aussi il est toujours muni d’un revolver car il est paranoïaque. Allez voir ce film, pour mieux comprendre, vous aimerez tout comme moi, j’en suis sûr.

La construction du récit est importante car elle aussi, n’est pas hasardeuse. Tout d’abord, on entre dans ce film par une image en plongée qui montre un satellite dans l’espace (comme d’un film d’espionnage) et on arrive en Virginie, là où tout va commencer. Ensuite, dans la situation initiale, les premières images et présentation des personnages annoncent les thèmes du film ; on découvre le revolver d’Harry… c’est après que l’on va voir chaque histoire de chaque personnage, ils vont se croiser alors qu’ils n’étaient pas censés le faire car ils n’ont aucun rapport entre eux. C’est donc effectivement, un film choral.

Certaines scènes sont importantes et essentielles pour comprendre le film, comme par exemple : la scène où Linda Litzke, interprétée par Frances McDormand, découvre le disque contenant des dossiers soi- disant secrets d’ Osbourne Cox, joué par John Malkovich. Dans cette scène, la musique interprétée par Carter Burwell, revient à plusieurs reprises et certains bruits sont associés à des personnages ou des situations, cela crée du suspense. La fin du film est ouverte, ce qui permet aux spectateurs de s’imaginer la suite.

Pour finir, ce film est à la fois un récit et un discours, porteur d’une vision du monde. En effet , le réalisateur propose un discours à travers le récit :
« Réfléchir avant d’agir, et ne pas être naïf. »
Courez voir ce film !!! Vous rirez de toutes les situations cocasses !!! C’est un film excellent pour les amateurs de comédie !!!
Venez Nombreux !!!Ok ?
Willy Levionnois + Tom Lechevalier (critique transférée par M. Le Jossic)