Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Rêves d'or

Diego Quemada-Diez - Mexique/Espagne - 2013

Critique publiée par Lucile - le 01/04/2014
Seconde 6, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 19

Le rêve des ados.

« Rêves d’Or » est le premier long-métrage du cinéaste Espagnol Diego Quemada-Diez. Ce drame nous rapproche aussi de la docu-fiction car il raconte l’histoire de trois jeunes adolescents guatémaltèques, Brandon Lopez (Juan), Rodolfo Dominguez (Chauk) et Karen Martinez (Sara), qui veulent atteindre leur rêve américain. Sorti en 2013, « Rêves d’or » est une coproduction mexicaine et espagnole, il dure 1h44. Ce film a connu de nombreux succès et a reçu un prix au festival de Cannes 2013 dans la catégorie « Un certain talent », et le prix du meilleur acteur et réalisateur au festival international du film de Thessalonique 2013 .

Juan, Sara et Samuel, sont des adolescents âgés de 15 ans originaire du Guatemala, ils aspirent à une vie meilleure et tentent de se rendre aux États-Unis . Pendant leur périple à travers le Mexique, ils rencontrent Chauk, un indien du Chiapas ne parlant pas l’espagnol et qui se joint à eux. Mais, lors de leur voyage dans des trains de marchandises ou le long des voies de chemin de fer, ils devront affronter une dure et violente réalité.

Diego Quemada-Diez a voulu faire un film qui se rapproche beaucoup de la réalité donc il est allé faire un long périple de l’Amérique du sud vers les Etats Unis pour se rendre compte de la condition du voyage des migrants.

Ce film mérite d’être vu pour son histoire originale et ses magnifiques paysages bien qu’il soit un peu long pour raconter un voyage, quelques scènes répétitives et peu de dialogue entre les personnages, on passe quand même un bon moment.

Sarah Deschamps & Lucile Gogo 2nd 6