Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Médecin de famille (Le)

Lucia Puenzo - France/Argentine - 2013

Critique publiée par sara - le 25/04/2014
Seconde 6, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 16

le medecin de famille

Le médecin de famille

Le médecin de famille (Wakolda) est un film de Lucia Puenzo, sorti en 2013, il dure 1h33. La réalisatrice Lucia Puenzo est née en 1976 à Buenos Aires, elle a auparavant réalisé deux longs métrages « XXY » et « El niño pez ». Pour ce film, Lucia Puenzo a engagé de grands acteurs argentins tels qu’ Alex Brendemühl qui joue Mengele, Florencia Bado qui joue Lilith ou encore Natalia Oreiro qui joue Eva, la mère de Lilith. Le médecin de famille est un drame mais aussi un Thriller.

En Patagonie, 1960. Un médecin allemand rencontre une famille argentine sur la longue route qui mène à Bariloche où Eva, Enzo et leur trois enfants s’apprêtent à ouvrir un hôtel au bord du lac Nahuel Huapi. Cette famille modèle ranime son obsession pour la pureté et la perfection, en particulier Lilith, une fillette de 12 ans trop petite pour son âge. Sans connaître sa véritable identité, ils l’acceptent comme leur premier client. Ils sont peu à peu séduits par le charisme de cet homme, l’élégance de ses manières, son savoir et son argent, jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’ils vivent avec l’un des plus grand criminels de tous les temps.

Les thèmes que Lucia Puenzo a voulu aborder sont la famille, la transformation des corps (fillette-adolescence) et le nazisme. Lucia Puenzo a fait de nombreuses recherches sur le terrible docteur allemand pour que le personnage ressemble au vrai Mengele. Dans les camps de concentration, Mengele était appelé l’ange de la mort car il prenait les femmes enceintes de jumeaux et attendait qu’ils naissent pour pouvoir faire des expériences maléfiques sur eux et même parfois sur les mères.

Je trouve que le médecin de famille mériterait d’obtenir le prix Renoir car je trouve que pour ce film Lucia Puenzo a fait de nombreuses recherches pour que l’histoire de Mengele soit la plus ressemblante possible avec sa vraie histoire, elle a regardé les vrais carnets de Mengele et ne pouvant pas réutiliser les vrais carnets de Mengele car ses dessins étaient trop enfantins pour en faire des gros plans.
J’ai beaucoup aimé le paysage de la route que Mengele, Eva, Enzo et leur trois enfants empruntent pour aller a Bariloche avec l’orage dans le désert mais aussi la forêt très dense. un autre moment clé de ce film est lorsque Mengele annonce à la documentaliste qui a découvert sa vraie identité sa mort et les détails de sa fin prochaine, révèle son vrai visage car cette documentaliste sera tuée le jour suivant la fuite de Megele.

Leterrier Camille seconde 6