Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Ida

Pawel Pawlikowski - Pologne - 2013

Critique publiée par Aline - le 29/05/2014
Seconde 6, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (1 vote)


Nombre de visites : 31

Ida, un mystère !

En 1960, en Pologne, Anna une jeune orpheline élevée au couvent part à la découverte de sa tante, seul membre de sa famille datant de l’occupation nazie. Peu à peu, elle découvre sa véritable identité en apprenant que son vrai prénom est "Ida".

Ida a été réalisé en 2014 par Pawel Pawlikawski. C’est un film dramatique en noir et blanc durant 1h19. Les rôles principaux sont joués par Agata Trzebuchowska (Ida), Agata Kulessza (Wanda) et David Ognodnik (Lis). Ida n’est pas le premier film de Pawel Pawlikawski, réalisateur, scénariste et écrivain polonais originaire de Varsovie ayant déjà réalisé "The Stringer", "Transit palace" ou encore "La femme du Ve".

Tout au long du film,nous découvrons les différents caractères des personnages : Ida, une jeune orpheline juive élevée au couvant ne voyant que par Dieu, ne goûte pas aux plaisirs de la vie comme l’amour ou la musique tandis que sa tante, Wanda, une ancienne juge alcoolique et accro à la cigarette, aime faire la fête et rencontrer de nouveaux hommes. Lis, lui est saxophoniste, discret, sympathique et ouvert qui fait la rencontre d’Ida et de sa tante. Grâce à Wanda et Lis, Ida a pu connaitre l’amour, la fête, la musique mais elle a surtout pu s’apercevoir de ce qu’était la vie en dehors du couvent malgré son choix final.

Pawel Pawlikowski a choisi de débuter son film avec le plan récurrent des nones au couvent créant la statue du christ, ce qui nous donne déjà une idée de la personnalité d’Ida et de son cadre et mode de vie. On voit que les sœurs travaillent et mangent en silence, ce qui nous montre le caractère strict du couvent.Le film est tourné en noir et blanc pour s’inspirer de l’époque des années 60 mais fait aussi référence à la cruauté de l’occupation nazie et des dégâts qu’elle a commis. Au début du film il n’y a aucune musique mais lorsqu’Ida revient au couvent, un petit air est joué ce qui signifie qu’elle s’est ouverte aux bonheurs de la vie.

A chaque sortie que Wanda et Ida font, on remarque que Pawel Pawlikowski a introduit un plan récurrent, celui de Wanda fumant ses cigarettes au volant ce qui rappelle chaque fois son état d’esprit, son caractère mais aussi que c’est une femme aisée et libre.

Pour finir, si le mystère vous intrigue et si le noir et blanc vous fait voyager dans le temps, nous vous conseillons d’aller voir les secrets mystérieux d’Ida.