Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Garçons et Guillaume, à table ! (Les)

Guillaume Gallienne - France - 2012

Critique publiée par nanis - le 08/01/2014
Seconde 6, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (3 votes)


Nombre de visites : 72

Grande réussite pour Guillaume Gallienne

Dans une comédie française récente "Les garçons et Guillaume, à table !", Guillaume Gallienne nous raconte son histoire, celle d’un jeune homme mal dans sa peau car il croyait être une fille, il s’amusait à se déguiser en Princesse Sissi ou à imiter sa mère.
Son père, grand sportif, voulait que son fils devienne un homme, comme ses frères, il l’envoie donc dans une pension uniquement masculine, là- bas il subit des bizutages. Sa mère le met donc dans une pension anglaise dans laquelle il rencontre son premier amour, un homme. Déçu de la vie, il cherche sa vraie nature, homosexuelle ou hétérosexuelle ? Plus tard, au cours d’un diner chez une amie, il rencontre la femme de sa vie : Amandine. Il va voir sa mère en lui annonçant qu’il allait écrire un spectacle racontant l’histoire de sa vie, mais aussi qu’il allait se marier, toute sa famille pensant qu’il était gay, fut très surprise.

Ce film mêlant l’acteur de théâtre Guillaume Gallienne sur scène et Guillaume devant et derrière la caméra se passe essentiellement à Paris car c’est là que la vraie histoire de Guillaume s’est passée. Ce film n’est pas seulement une histoire mais son autobiographie.

Dans ce film, Guillaume n’a pas seulement joué son rôle mais aussi celui de sa mère qu’il imite à la perfection depuis son enfance. Son père, André Marcon, joue le rôle d’un père dur et absent pour son fils, il interprète parfaitement son rôle en ne souriant jamais, et Françoise Fabian joue parfaitement le rôle de Babou, sa grand-mère, une femme bourgeoise qui perd un peu la tête au fur et à mesure du film.
On a pu voir aussi, un court moment, Diane Kruger dans le rôle d’ Ingebord, docteur en charge de relaxer Guillaume lors de sa cure désopilante en Bavière.

L’histoire est très bien racontée et les acteurs jouent a merveille leur rôle, on peut dire que c’est une réussite pour Guillaume car son film amène à la réflexion. Un grand bravo !

Nais et Lisa-Marie