Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Rêves d'or

Diego Quemada-Diez - Mexique/Espagne - 2013

Critique publiée par Laura et Sarah - le 23/04/2014
Seconde 6, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 19

Critique sur Rêves d’or : Une aventure avec de nombreux périples.

Rêves d’or est un film de Diego Quemada-Diez, sorti en décembre 2013, c’est son premier long métrage (1h48). Il appartient au genre dramatique et est une coproduction hispano-mexicaine. Auparavant Diego Quemada-Diez avait débuté dans le monde de la publicité, pour ensuite se retrouver en tant qu’assistant réalisateur aux côtés de Ken Loach, grand réalisateur anglais ; il part ensuite étudier à l’Institut du Film Américain, où il sort diplômé en 2001. Il a réalisé ce long métrage aux côtés de Brandon Lopez (Juan), Rodolfo Dominguez (Chauk), Karen Martinez (Sara), et Carlos Chajon (Samuel).

A travers ce film, nous allons découvrir l’histoire de ces adolescents guatémaltèques : Juan, Sara, et Samuel ; qui feront par la suite la connaissance de Chauk, un adolescent indien Tzotzil, de la région de Chiapas, ne parlant pas espagnol. Sara essayera de communiquer avec Chauk, et lui apprendra quelques mots d’espagnol. Ces quatre adolescents cherchent à fuir leurs pays, ils rêvent tous les quatre d’un avenir meilleur, aux États-Unis. Des conflits entre Juan et Chauk feront leur apparition, tous deux ont de l’attirance pour la jolie Sara, qui elle voudrait que les deux garçons s’entendent mieux pour le bien du groupe.
Mais malheureusement, un long voyage rempli de nombreux périples les attend. Samuel sera le premier à quitter le groupe, il renoncera. Puis viendra le tour de Sara, qui elle sera emmenée de force par des trafiquants d’êtres humains. Quant à Juan et Chauk les deux adolescents qui avaient du mal à s’apprécier au début du film ; ils s’entraideront mutuellement pour essayer de parvenir à la frontière américaine. Le début d’une amitié naissante entre les deux adolescents ?

La musique originaire d’Amérique Latine nous fait ressentir la tristesse que nos héros ressentent durant leur rude aventure. Dans certains moments du film, des aboiements de chiens apparaissent, on pourrait les interpréter comme la cruauté, l’agressivité des hommes qui nous entourent. Néanmoins, nous avons trouvé que ce film était une aventure humaine hors norme puisque dans les moments difficiles, ces deux migrants essayent de s’entraider pour que leur rêve aboutisse enfin. Un rêve d’or, est un rêve qui peut coûter très cher. Ce film est à voir, tout d’abord pour le magnifique paysage du Mexique, mais aussi pour se rendre compte de la vie difficile de tous ces migrants...

Sarah HARIVEL
Félicie FOUCHARD