Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Soyez sympa, rembobinez

Michel Gondry - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par Nais - le 10/12/2013
Seconde 6, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (7 votes)


Nombre de visites : 35

Be kind rewind, le meilleur film de Gondry

L’histoire se déroule à Passaïc aux Etats-Unis dans les années 1990, Mr Fletcher (Danny Glover) et Mike (Mos Def) sont gérants d’un magasin de cassettes vidéos à louer. Jerry (Jack Black) l’ami de Mike vit dans un camping-car à côté d’une centrale électrique, il devient magnétique, comme un aimant, et efface toutes les vidéos du magasin. Tous les deux, aidés d’Alma (Mélonie Diaz) décident de « sweder » c’est-à-dire rejouer une partie des films comme « SOS fantômes », « Rush Hour 2 » et « King-Kong ». La ville est satisfaite des films et tous les habitants du quartier déshérite décident de jouer dans le film de Mike retraçant la vie de Fats Waller, un musicien de jazz qui serait né à Passaïc.

Le film a été tourné dans la ville de Passaïc dans le New-Jersey, cette partie de l’état souffre de la désindustrialisation. Elle est représentée par les friches industrielles et le fait que Jerry vive dans un camping-car nous le prouve d’autant plus. Gondry, en employant les habitants de la ville comme figurants pour jouer dans le faux documentaire « Fats Waller est né ici » leur donne la possibilité de jouer avec des acteurs professionnels et de leur prouver qu’ensemble ils peuvent être créatifs et solidaires.

Gondry a fait un très bon choix au niveau des acteurs, les quatre vedettes : Jack Black, Mos Def, Danny Glover et Mia Farrow. Ce choix est significatif car, tout d’abord, Danny Glover, depuis déjà plusieurs années, défend les droits de l’Homme dans le monde entier et l’accès à l’éducation des noirs américains. Par la suite Mia Farrow ambassadrice de l’UNICEF l’a rejoint dans son combat humanitaire. Depuis peu elle a un nouvel engagement : mettre fin à la famine au Darfour causée par les guerres entre le nord et le sud du Soudan. Ce sont de très bons acteurs qui savent véhiculer et transmettre les émotions de leur personnage au spectateur, ils se sont parfaitement adaptés au caractère de leur personnage.

En conclusion, ce film mérite son succès. Michel Gondry a réalisé son film avec brio, le scénario et le choix des acteurs étaient parfaits. Je crois qu’on est tous d’accord pour dire que ce film est une réussite.

GAIGNON Lisa-marie
DENOLLE Nais