Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Match Point

Woody Allen - Etats-Unis - 2006

Critique publiée par marius - le 09/12/2015
Seconde 5, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 82

MATCH POINT : LA VIE, QUITTE OU DOUBLE !

Ce film réalisé par Woody Allen en 2005 et tourné a Londres est loin des comédies habituellement réalisées par le cinéaste. Match Point est d’abord l’histoire de l’ascension sociale de Chris, un jeune homme pauvre, ex-tennisman, qui parvient très vite à réaliser ses ambitions, c’est- à- dire faire partie de la haute bourgeoisie de Londres. Dès la première image du film, le cinéaste montre aux spectateurs qu’il y a une part de chance pour réussir sa vie. On voit un terrain de tennis, avec une balle qui peut tomber d’un côté ou de l’autre du terrain. La scène est à l’image de la vie. Avec sa part de chance et de malchance. Cependant certaines personnes, tel Chris, ne sont pas fair- play pour être sûres de gagner et réussir. Nola, la maitresse de Chris, est une jeune femme naïve qui est loin de s’imaginer comment les choses vont tourner.
À travers ce film, Woody Allen critique le fonctionnement libéral de la bourgeoisie londonienne qui accepte Chris car il a des bonnes manières, parce qu’il connaît les codes et selon les parents de Chloé, la jeune femme bourgeoise qu’il doit épouser, a un potentiel. Et cette même famille rejette Nola parce qu’elle manque d’ambition et n’obtient que des refus lors de ses auditions.
Woody Allen a fait un film sur l’ambition qui peut mener au mensonge, au crime, à la cruauté. Certaines scènes montrent à quel point Chris est un homme déterminé à réussir, que rien ni personne ne pourra arrêter et que lorsqu’il faudra choisir entre sa femme et sa maitresse, il n’hésitera pas un instant. Woody Allen veut montrer que les hommes sont cruels et sans pitié lorsque leurs intérêts sont en jeu. De plus, il n’y a pas de morale.
J’ai apprécié le rythme du film, le jeu des acteurs. Jonathan Rhys- Meyers interprète très bien son personnage. Tout au long du film, on perçoit de mieux en mieux sa personnalité jusqu’au dénouement final. Quant à Scarlett Johansson, elle est très crédible dans son rôle de belle jeune femme perdue qui tombe follement amoureuse de Chris sans mesurer la conséquence de cet amour.
Ce film est à voir et à revoir comme tous les films de Woody Allen.