Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Soyez sympa, rembobinez

Michel Gondry - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par Baskoo - le 05/01/2014
Seconde 5, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 31

"Be kind rewind" Un chef d’oeuvre de Gondry.

A la suite d’un accident magnétique, l’intégralité des cassettes vidéos dans un vidéo club sont effacés. Pour faire face à cet catastrophe les 2 acteurs décident de tourner leur propre version des films effacés. Ces films bricolés vont connaitre un franc succès chez le client et donner l’image d’une micro industrie de cassette vidéo dans une banlieue ou la solidarité se fait rare.
Je dois avouer avoir trouver le film en premier temps un peu long. Toutefois, Michel Gondry signe ici un petit chef d’œuvre, il fait transporter, rêver son spectateur au travers de tous ces effets spéciaux les plus modernes du monde. Nous spectateur sommes complétements immergés dans son imagination et la bonne humeur qui se dégage de celle ci. Les acteurs sont vraiment au top ils sont à la perfection tout en incarnant bien leur personnage. On perçoit dans se film de Gondry un amoureux du cinéma qui reprend les scènes cultes des films.
D’autre part, Gondry fait un grand honneur au Jazzman Fatts Waller. Pour ce faire il décide de " suéder " à l’aide des personnages de la banlieue un film en son honneur.
Michel Gondry critique dans ce chef d’œuvre le système de distribution de cassette vidéo qui sont devenu de vraie fast food.
Pour conclure " Be kind rewind. " est une réussite de Gondry. Les personnages sont tellement bien dans le décor et dans l’action que l’on pourrait croire que l’on regarde un documentaire. L’histoire est fun, est un peu décalé de la réalité se qui révèle un jolie et sincère hommage au cinéma.