Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Yeux sans visage

de Georges Franju - France - 1960

Critique publiée par LeCréateurDeCritiques - le 05/03/2015
Seconde 1, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 58

Les yeux sans visage, un film original

Les yeux sans visage, un film original
Les Yeux sans visage de Georges Franju est un film dramatique et fantastique franco-italien sorti en 1960 et adapté du roman éponyme de Jean Redon publié en 1959 dans les Éditions Fleuve noir, collection « Angoisse ». Le film est en noir et blanc et dure 1h28.

Le film raconte l’histoire du Docteur Génessier, célèbre chirurgien esthétique. Il veut greffer un nouveau visage à sa fille Christiane, rendue méconnaissable suite à un accident de voiture dont il est responsable. Il a installé un laboratoire dans sa propriété où Louise, son assistante, attire des jeunes filles pour récupérer la peau du visage de celles-ci. Les greffes de peau sur Christiane échouent. Finalement, finissant par se révolter à cause des ces atrocités que son père fait, Christiane libère les chiens qui dévoreront son père avant qu’elle ne s’enfonce dans la forêt.
On retrouve Pierre Brasseur dans le rôle du père chirurgien, Edith Scob dans le rôle de Christiane et Alida Valli dans le rôle de Louïse.

Georges Franju a réalisé un film plutôt original, malgré un scénario banal avec des jeunes filles enlevées, des éléments tels que le masque de Christiane a inspiré de nombreux films d’horreur tels que Scream ou Hallow Man. De plus, de nombreuses réalisations de Georges Franju, mettent en scène des animaux. Dans les yeux sans visage, ce sont les colombes et les chiens qui sont mis en scène. Les animaux permettent de montrer la sauvagerie qui se cache derrière le visage de chacun. Les animaux qui sont emprisonnés tout le long du film, se font libérer par Christiane pour symboliser la libération de Christiane de l’emprise de son père. On peut noter quelques prouesses techniques lors de la scène de la greffe de peau pour l’époque.
Le regard est très important dans le film car il n’y a pas beaucoup de dialogue, ce qui créé une certaine tension durant le film. Le regard ne ment jamais alors que le visage lui le fait, c’est ainsi que l’on réussi à deviner les sentiments de Christiane. En plus, le film est en noir et blanc ce qui rajoute toujours plus de tension.

Je pense que les yeux sans visage est un bon film par son originalité et ses prouesses techniques pour l’époque mais qui, malheureusement, ne peut pas plaire à tout le monde à cause de cette même originalité.