Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Yeux sans visage

de Georges Franju - France - 1960

Critique publiée par Mr Le 9 - le 05/03/2015
Seconde 1, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 11

2ème Critique du film : « Les yeux sans visage »

C’est un film franco-italien, le réalisateur est Georges Franju, c’est un film français de 1960, sa durée est de 1h28, ce film est en noir et blanc, son genre est fantastique et son thème est l’horreur.

Résumé : Le docteur Génessier (Pierre Brasseur), célèbre chirurgien esthétique, veut greffer un visage à sa fille Christiane (Édith Scob), défigurée dans un accident de voiture dont il est responsable. Il a installé un laboratoire dans sa propriété, où son assistante dévouée, Louise (Alida Valli), attire des jeunes femmes qui ressemble à sa fille.

Les acteurs sont bien choisis, ils s’adaptent bien aux personnages. Le décor est convenable, la maison est chic. Les costumes sont adaptés aux riches des années 60. Le fait qu’il soit en noir et blanc permet de ne pas voir le sang en couleur. Il y a du suspense, ce qui est avantageux pour un film de ce genre. La musique est approprié, elle apporte le suspense.

L’histoire n’est pas intéressante, elle est trop violente, en 1960 ce film était déconseillé aux moins de 16 ans, mais même de nos jours, ce film peut encore choquer certains spectateurs. Pour nous, ce n’est pas un film fantastique, mais plutôt un film « gore » ou d’horreur des années 60. Il y a trois scènes choquantes, quand le père retire le visage d’une fille, les photos du visage de Christiane qu’on voit moisir et quand le père se fait attaquer et déchiqueter par ses chiens. En plus de faire souffrir des filles, le père pratique des expériences sur ses chiens. Le docteur est vraiment un affreux personnage, même si ça n’est pas réel. Nous savons que Louise l’assistante du docteur a été greffé d’un visage, nous ne savons pas quelle est la raison et pourquoi il a accepter de le faire. Elle cache sa cicatrice sous une parure. Le scénario est lent, l’histoire se répète et elle est complexe(ex : au début la femme dans la voiture fait penser que c’est Christiane avant son accident) . Nous pensons qu’il y a plus de points négatifs que positifs. C’est un film tragique, car il suscite en nous la terreur lors des opérations et de l’attaque des chiens, mais aussi la pitié pour Christiane, qui n’a pas de visage.

Conclusion : Nous ne vous invitons pas à aller voir ce film, il ne vaut pas le coup.