Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Burn after Reading

de Joel et Ethan Coen - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par lisamariegaignon - le 16/12/2014
Première L, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (1 vote)


Nombre de visites : 14

Un bon film mais pas le meilleur des frères Coen

Burn after reading est un film de Joel et Ethan Coen, réalisé en 2008, c’est une comédie d’une heure trente cinq. L’histoire tourne autour de plusieurs personnages principaux : Osbourne Cox (John Malkovich) et sa femme Katie Cox (Tilda Swinton)sont en passe de divorcer mais ça ne se passe pas aussi bien que prévu par l’initiatrice Katie ; Harry Pfarrer (George Clooney) est un vrai coureur de jupons, ça n’a pas l’air de le déranger, et les deux employés de la salle de sport, Linda Litzke (Frances McDormand) obsédée par son corps elle veut une importante et coûteuse opération de chirurgie esthétique et Chad Feldheimer (Brad Pitt) le grand sportif totalement stupide. L’histoire tournera autour de ces personnages durant tout le film pour réussir à les rendre drôles. Avec un tel casting le film ne peut que être bien, mais il y a du pour et du contre à débattre.

Les deux frères nous auront fait rire avec leur parodie du film d’espionnage. En effet dès le début du film on se dit que ça va être un film d’espion, or on tombe sur des personnages hilarants tel que Chad qui essaye d’être sérieux et serviable mais qui ne fait qu’empirer les choses, ou Harry qui donne l’impression d’être quelqu’un de très respectable mais qui en fait trompe sa femme régulièrement et construit une machine perverse. Les Coen sont revenus avec ce film à leur genre de base, la comédie loufoque mettant en scène l’incapable trop gentil.

D’un autre point de vue, le film en lui même n’était pas très mouvementé, on n’a pu voir que très peu d’action. Chad est très caricaturé ce qui rend son personnage amusant mais malheureusement les Coen en ont peut-être fait un peu trop sur ce point là car ça en devient lourd au fur et à mesure du film. L’intrigue met près d’une demi heure à commencer, l’histoire est donc molle et lente. Mais ce qui m’a le plus dérangée c’est qu’il n’y ati pas de chute, lorsque le générique de fin apparait on ne s’y attend pas du tout, alors c’est peut être ça la chute au final ? Mais ce serait bien dommage car du début jusqu’à la fin on voit se dérouler les péripéties stupides des personnages pour au final tomber sur le générique de fin.

Même si l’histoire ne nous plait pas Burn After Reading reste un film très bien écrit et réalisé des frères Cohen et on ne pourra pas dire le contraire.

Agathe et Lisa-Marie