Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Burn after Reading

de Joel et Ethan Coen - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par MorganeG. - le 15/12/2014
Première L, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 11

Burn After Reading, un désastre des temps modernes.

Depuis une vingtaine d’années, les frères Coen nous montrent l’étendue de leur talent à travers des films plus loufoques les uns que les autres. Mais ce n’est certainement pas Burn After Reading qui reflète leur talent. Ce film est en tout point bancal et mal construit, avec un pitch peu original, qui ressemble plus à un film "somnifère" qu’à une comédie.

Le film peine à démarrer, et les personnages ne sont pas attachants, on ne peut s’identifier à eux. Que ce soit l’autocentré Osbourne Cox, la femme superficielle qui veut refaire son corps, Linda Litzke, les amis qui entretiennent une relation, Harry Pfarrer et Katie Cox, ou encore le jeune homme gentil mais niais, Chad Feldheimer, aucun de ces personnages nous permet d’accrocher au récit. Les personnages ne sont pas assez travaillés, mais ils reflètent bien la société américaine d’aujourd’hui.

Le seul point positif de ce film est la critique qui en découle. Il dénonce avec maladresse la société américaine, avide de pouvoir et où l’amour n’est qu’illusions. L’aspect choral du film permet de mettre tous les personnages sur le même pied d’égalité, ce qui est plutôt bien réussi car l’ex agent de la CIA Osbourne Cox à la même importance qu’une femme travaillant dans un club de sport. Cependant, la construction du récit est mal mené, car on passe des bureaux de la CIA à un décor de Washington ce qui laisse perplexe. Le pitch de ce film est loin d’être original, cela ressemble plus à un travail de copié-collé, qui a été vu bon nombre de fois, et qui agace de plus en plus le spectateur.

Je n’ai donc pas du tout apprécié ce film. Il fait partie des films que je n’aimerais sous aucun prétexte revoir. Les frères Coen, grands maitres du cinéma, nous offrent ici un petit désastre qu’on aimerait vite oublier.