Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Tel pere Tel fils

Hirokazu Kore Eda - Japon - 2013

Critique publiée par eva - le 04/02/2016
Premiere ES 2, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 68

tels père, tels fils

Ce film « Tel père, tel fils » de Hirokazu Kore-eda, parle d’un homme appelé Ryota, qui a pour seul but de réussir sa carrière professionnelle. Il vit avec son épouse, Midori et leur fils, Keita. Un soir la jeune femme reçoit un appel de l’hôpital où leur fils est né pour leur annoncer une mauvaise nouvelle. On leur apprend que deux bébés ont été échangés à leur naissance dont leur enfant, et donc que le petit garçon qu’ils ont élevé n’est en fait pas leur fils.
C’est un film dramatique japonais avec une question très intéressante :
Que ferions- nous si on nous disait que l’enfant que nous avons élevé et aimé comme le nôtre, n’était en fait pas notre enfant et que notre véritable progéniture a été échangée à sa naissance ?
Cette question est d’autant plus complexe sachant que ces deux enfants ont connu une vie totalement opposée car ils viennent de milieux totalement différents.
En effet, Keita vient d’un milieu bourgeois et donc a eu une éducation plus stricte, son père veut qu’il soit parfait. On peut le comparer à Ryusei qui lui vient d’un milieu modeste et a eu une éducation moins sévère. On remarque cette différence à cause des tenues, des comportements, etc. mais aussi grâce aux photos qui ont été emmenées pour pouvoir montrer aux parents à quoi ressemblent leurs enfants. Sur le cliché de Keita on peut voir qu’il se tient droit avec un visage neutre et un costume ce qui est l’opposé de la photographie de Ryusei qui arbore un visage souriant, dans une tenue décontractée.
C’est un film plein de rebondissements qui nous fait tout le temps changer d’avis sur le déroulement de l’intrigue et sur les personnages.
J’ai beaucoup aimé ce film et je le conseille, car il nous montre que nous ne devons pas nous fier aux apparences et qu’on peut tous faire des erreurs.
Ce film est captivant notamment grâce aux rebondissements mais aussi aux petits détails qui donnent plus de réalisme à cette histoire.
Ce que j’ai particulièrement aimé c’est la fin, elle nous laisse nous- mêmes répondre à la question tout en nous donnant des arguments.