Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Tel pere Tel fils

Hirokazu Kore Eda - Japon - 2013

Critique publiée par Ludo.g - le 06/02/2016
Premiere ES 2, La Morandière ,
Granville

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 15

Critique "Tel père Tel fils" Ludovic Godin

Critique du film tel père tel fils de Ludovic Godin.

"Tel Père tel fils" met en scène l’histoire de deux couples japonais avec des situations sociales différentes qui furent victimes d’échange de nourissons à la naissance de leurs enfants. Un probleme se pose alors, est-ce que le lien du sang prime sur le lien du coeur ?

Tout d’abord il y a deux personnages importants que sont les pères des deux enfants, l’un est architecte, dans une situation aisée mais n’a pas beaucoup de temps à consacrer à son fils, on remarque dans le film que Ryota a une certaine retenue quant à l’amour qu’il éprouve pour son fils.
D’autre part il y a Yudai, un père qui passe beaucoup plus de temps auprès de ses enfants et venant d’un milieu modeste, c’est un père aimant.

Le titre évoque la reproduction sociale, ou un fils devra devenir comme son père, issu du même milieu social, on voit dans le film que Ryota accorde beaucoup d’importance à l’éducation de son fils, il éprouve même une certaine frustration car son fils n’est pas aussi talentueux que lui, je trouve que le personnage de Ryota est un personnage qui paraît perdu entre sa famille et son travail, il ne sait pas faire la part des deux.

Le récit est bien construit, de manière cohérente , les parents essaient d’échanger leurs enfants pendant des week- ends, les enfants paraissent heureux mais préfèrent quand même la famille dans laquelle ils ont grandi, même si je relève un petit point négatif de ce côté : les expressions des enfants ne sont pas assez marquées.

La mise en scène de ce film est vraiment bien faite, il y a des gros plans sur les expressions du visage, pour marquer les sentiments associés à des musiques bien adaptées à la situation.
Je trouve que les musiques du film sont très bien synchronisées avec les scènes ce qui rend les sentiments éprouvés par le film encore plus "vivants".

La fin du film est une fin ouverte qui laisse supposer plusieurs possibilités, je la trouve un peu "rapide" car cette fin manque de détails par rapport aux sentiments de tous les personnages.

Ce film est très intéressant, il est à voir, il permet de mieux se rendre compte de l’importance qu’un père doit apporter à son fils et démontre que parfois le lien du sang ne signifie rien lorsqu’il est en opposition à l’amour d’un père pour son fils.