Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Mustang

Deniz Gamze Ergüven - Turquie/France – 2015

Critique publiée par ophelie25 - le 27/02/2018
Première STMG2, LPO Emile Littré,
Avranches

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 28

La vie de cinq soeurs en Turquie

Dans ce film, on nous présente cinq sœurs orphelines qui vivent avec leur grand-mère dans un petit village en Turquie. Un soir, en sortant de l’école, elles vont se promener au bord de la mer et se laissent entraîner par des camarades dans une innocente partie de jeu. Mais leur grand-mère et leur oncle veulent les marier car selon eux elles on eu un mauvais comportement avec des garçons. La première fille surnommé Sonay va se marier avec l’homme qu’elle aime. Les sœurs vont être mariées les une après les autres. Mais est-ce que ses sœurs auront le même sort ?

Le film « Mustang » m’a plu pour plusieurs raisons. Dans un premier temps le film dénonce la société Turque et ses coutumes. Pour les filles, leur mariage est un enfer car ce sont des mariages arrangés dans la plupart des cas. Avant d’être mariées les cinq sœurs sont enfermés pendant plusieurs semaines, pour que les femmes du village ainsi que leur grand-mère leurs montrent comment être une bonne femme et une bonne épouse. Elles leur apprennent comment faire la cuisine ainsi que le ménage. Pendant ce temps-là, les cinq sœurs mettent en péril leur éducation car cela n’est pas la préoccupation principale de leur oncle.

De plus les sœurs sont jeunes donc on s’identifie plus vite à elles. Dans la première scène du film on les voit heureuses et insouciantes de leur futur. Les cinq sœurs en sortant de l’école jouent dans la mer avec leur amis, mais pour la voisine le comportement des filles est inacceptable alors que le lecteur trouve qu’elles n’ont pas eu de comportement déplacé. Elles n’ont déjà pas eu de chance d’avoir perdu leur parents, et là maintenant elles doivent se marier chacune à leur tour avec des hommes qu’elles n’aiment pas.

De plus la réalité du film est terrifiante dans certaines scènes. Par exemple lorsque Selma la deuxième, se laisse marier à Osman, un garçon qui ne lui plaît pas du tout. Durant la nuit de noces, la famille d’Osman viennent à la porte de la chambre pour contrôler le drap nuptial. Il y a bien eu pénétration, mais pas la moindre trace de sang sur le drap. Le père emmène Selma à l’hôpital pour un nouvel examen. Cela montre que la famille d’Osman ne considère pas Selma comme une femme. À la fin, Nur, avant de retrouver son futur mari va écouter sa sœur Lale qui va lui demandée de ne pas se marier avec un homme qu’elle n’aime pas. Alors les deux sœurs décident de fermer les portes de la maison pour s’évader. Mais plusieurs questions se posent vont elles réussir à sortir de cette maison ? Vont elles êtres tuées par leur oncle ?

Ensuite tout au long du film la révolte de Lale est présente car c’est aussi celle du spectateur ; car un spectateur qui vient d’un pays comme la France n’est pas confronté à ce problème de mariage arrangé. De plus, le film dénonce aussi l’hypocrisie de l’oncle car il viole la quatrième fille alors qu’il demandent aux filles d’êtres chastes depuis le début du film.

Pour finir la liberté est l’un des sujets les plus important dans l’histoire. En Turquie les filles sont considérées comme des pantins, elles servent juste à être mariée et faire des enfants. Elles sont sous la domination du mari. Dans l’histoire Lale veut échapper à ce destin tragique. La solution pourrait être la fuite à Istanbul, ville de plus grande liberté mais elle est à 1000 kilomètres. D’après moi ce film vaut la peine d’être vu car il est réaliste et simple. Il dénonce bien la vie des femmes et des jeunes filles en Turquie.