Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Combattants (Les)

de Thomas Cailley - France - 2013

Critique publiée par Fragola - le 23/01/2017
Troisième WILLIAMS / Jean Follain, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (1 vote)


Nombre de visites : 7

Les Combattants : une histoire d’amour surprenante ...

Les combattants : une histoire d’amour surprenante ...

Les Combattants est un film de Thomas Cailley. Arnaud est un jeune homme tranquille et Madeleine, une drôle de fille qui veut lutter contre la fin du monde et se prépare à une survie. Arnaud va tomber amoureux de Madeleine et la suivre dans ses aventures en changeant bien des choses.
Jusqu’où Arnaud suivra t-il Madeleine dans ses nombreuses aventures plus surprenantes les unes que les autres ?

Voilà un film d’aventure, d’amour et de survie avec qui joue avec le stéréotype de genre, aussi bien physiquement que mentalement. Madeleine se surestime par rapport à Arnaud, qui lui est plus posé. Par exemple, lors des entraînements, les jeunes gens doivent faire un parcours et escalader un mur ; toutefois Madeleine n’accepte pas l’aide d’Arnaud. De plus, quand Madeleine pêche, elle tient sa canne à pêche en bas du ventre. Mais aussi Madeleine porte des objets de garçon au contraire d’Arnaud qui propose un atelier maquillage camouflage. D’ailleurs, lors de cette activité, Arnaud fait preuve d’une douceur extrême au contraire de Madeleine qui applique le maquillage sévèrement. En conséquence, l’armée va révéler les personnages.

Dans ce film, le machisme est aussi présent. En effet, le lieutenant fait un sermon aux filles en les accusant d’aller voir les garçons et non le contraire, il fait donc preuve de sexisme. Par ailleurs, quand Madeleine prend la parole, le lieutenant ne peut s’empêcher de contredire Madeleine.

Le prologue est étonnant et important dans l’histoire. Effectivement, la première scène du film présente deux jeunes hommes, Arnaud et son frère, qui veulent acheter un cercueil pour leur père décédé. Si bien que le début nous plonge « dans le bain » du film.
Les décors sont parfois en opposition. La nature est quelquefois hostile comme au début ou à la fin, la forêt est en feu. Au contraire, la nature peut se montrer accueillante lorsque Arnaud et Madeleine y séjournent après s’être perdus lors d’une course d’orientation.

Mon opinion générale est que ce film est à voir. En effet, il est surprenant et j’aime comment il révèle les personnages. Toutefois, malgré sa reconnaissance, ce film ne m’a pas captivé. En premier lieu, Madeleine et son fort caractère exprimant la certitude de sa force et son courage me plaît peu, bien que Adèle Haenel jouant le rôle de Madeleine le fait à la perfection. De plus, je trouve que la fin de ce film est un peu irréel, c’est la fin du monde, Madeleine meurt puis elle ressuscite. Ensuite, le machisme du lieutenant est injustifié par rapport à Madeleine malgré son arrogance. Par ailleurs, le séjour dans la forêt, après que Madeleine et Arnaud se soient perdus, manque de suspense. Cependant, je vous conseille tout de même d’aller voir ce film en dépit de mon opinion.